Permettez-moi d’en rire…

Au bureau > L'humeur du jour
permettez-moi-d-en-rire

Flashbackons, pour commencer.

Il y a quelques temps et même si elle s’en défend ardemment en disant « qu’elle n’a jamais cité personne », j’étais plus ou moins (mais plutôt plus que moins…) accusée de plagiat par une concurrente (membre comme moi du réseau des Mampreneurs), et ce directement sur Facebook et en double exemplaire. Un message sur son profil perso, et un message sur sa page pro. Je précise que, cette concurrente, je ne l’avais croisée que sur le forum des Mampreneurs. J’avais découvert ses travaux en arrivant sur le réseau, mais on ne s’était jamais parlé, ni en vrai en virtuel.

Sur Facebook, le message disait entre autre mais sans me nommer bien sûr, que « je ne connaissais pas la différence entre créer et imiter ». Qu’elle était « l’original » et que je n’étais que « la pâle copie ». Egalement, au fil de commentaires divers et variés tout autant que scandalisés disant que c’était vraiment pas cool de la plagier ainsi, elle évoquait le fait qu’elle trouvait vraiment trop nul le fait que je ne fasse partie des Mampreneurs que pour mon business et pas pour l’entraide. Bref, une belle grosse attaque dans les règles de l’art.

Je te vois venir, lecteur. « Et comment tu as su qu’elle parlait de toi, du coup, si elle ne citait personne »? Lecteur, tu es quelqu’un de perspicace. Tu vas également te demander « et si tu n’avais rien à te reprocher, pourquoi t’es-tu sentie visée ». Dis, donc, lecteur, tu m’impressionnes! Tu veux donc savoir pourquoi je me suis sentie visée? Parce que dans un des commentaires, elle spécifiait « l’air de rien » que la vilaine plagieuse, si elle était membre du réseau, n’était en revanche pas encore maman et postait très régulièrement sur le forum. Je n’aurais pas lu les commentaires associés à cette publication et je ne serais pas tombée sur celui-là particulièrement, jamais je ne me serais sentie visée, puisqu’il n’y avait aucune raison.

Mais toi-même tu sais, lecteur, que je ne suis pas maman. C’est même écrit tout en haut de ce blog. Or, sur le réseau des mampreneurs, des graphistes actives sur le forum et qui ne sont pas maman, il n’y en a pas 36. En fait, pour tout te dire, il n’y en a qu’une. Et c’est moi. Après plusieurs MP sur facebook et en creusant un peu (notamment en suivant un peu l’évolution des commentaires sur la publication), j’ai compris que ce n’était pas mes créations qu’elle mettait en cause (et encore heureux, parce que nos travaux n’ont comment dirais-je…rien à voir), mais mon site internet.

Soit disant (et je te cite toujours les commentaires FB) que « son site avait beaucoup inspiré ». Et c’est là que j’ai définitivement compris, lecteur, de quoi elle parlait. Son thème WordPress, bien entendu! A l’époque où j’ai crée mon site, la toute première version était une version « statique ». Autrement dit, à chaque nouvelle création, il fallait que j’ajoute tout le code HTML nécessaire dans les pages de mon site pour faire les mises à jour (textes, images)…long et fastidieux, tu en conviendras, surtout à l’heure où les sites tournant sans CMS se font de plus en plus rares.

Au fil des projets web pour mes clients, je m’étais spécialisée dans la création de sites et blogs WordPress (si tu regardes mon portfolio d’ailleurs, tous les sites que j’ai fait, ou presque, tournent sous wordpress, à l’exception des e-commerces pour lesquels je me sers de Prestashop). C’est donc assez naturellement que je me suis tournée vers WordPress pour la version 2 de mon site, que j’ai développé pendant l’été 2010 alors que j’étais en vacances en Italie. Ca simplifiait tout et permettait beaucoup plus de choses.

Au cas où tu ne connaîtrais pas WordPress, lecteur, je t’informe que ce CMS fonctionne avec des thèmes. Le thème, c’est l’ensemble des fonctionnalités qui régissent le comportement technique du site: l’affichage des articles, des pages, le fait qu’on puisse y associer des images, créer des contenus spécifiques…Par exemple, sur ce blog, les images que tu vois au début de chaque article et le fait qu’on puisse cliquer dessus pour agrandir sont une fonctionnalité que j’ai codée pour ce blog. Elle existe ailleurs, je n’ai rien inventé. Mais je l’ai codée moi-même et ça fait partie du « thème » de ce blog. Bref, le thème dans wordpress, c’est plein de trucs et je ne vais pas te faire un cours :P Il faut juste que tu saches que des thèmes, il y en a des gratuits, et des payants. Pour ma V2, donc, j’avais choisi un thème gratuit qui me plaisait bien car il me permettait d’afficher les articles sous forme d’images, et que je n’avais pas le temps de le coder moi-même entièrement. Et en fait, lecteur, tiens toi bien. Je vais te révéler pourquoi je suis une vilaine plagieuse: parce que j’avais choisi le même thème qu’elle! C’est dingue non? Et même que ce thème, c’était celui-là (tu ne le verras plus, par contre, sur mon site actuel: il en est à sa V3, toujours sous WordPress, mais tout codé de mes dix doigts, de A à Z, et sans aucun plugin, avec un thème entièrement fait main et que tu ne trouveras nulle part ailleurs):

Bien sûr, chacune de notre côté, on l’avait adapté à notre charte graphique. Moi il était tout blanc et rose, elle il y a des dessins, un fond différent…bref, on l’avait adapté à notre image quoi. Mais la structure elle, c’est sûr, restait la même. Encore que: de mon côté, j’avais quand même codé des trucs supplémentaires, ou modifié le code de certaines sections…mais sur le fond, tu l’auras compris, on utilisait le même thème.

L’idée de ces messages accusatoires sur facebook devait être, j’imagine et sachant que nos contacts sur ce réseau social sont communs pour partie, de rééquilibrer la balance: je signais de plus en plus de contrats alors qu’elle en signait de moins en moins. Et elle s’est dit qu’annoncer que j’avais pompé son site serait peut être une bonne solution pour faire revenir vers elle les clients qui se tournaient plutôt vers moi ces derniers temps. Semer le doute dans la tête des gens de notre réseau commun. C’est vrai que ça devait être tentant…

Mais pourquoi je te raconte tout ça, en fait?

Parce que cette même concurrente, il y a quelques temps, a ouvert un blog (non professionnel) traitant, essentiellement, des thèmes de la puériculture: portage, maternage…Et parce qu’il y a quelques temps, sur le profil d’une amie que nous en avons en commun, elle était venue dire à cette amie qu’elle adorait son blog, et notamment le thème wordpress de ce blog. Lequel blog traitait lui aussi de puériculture, mais à vocation parfaitement professionnelle cette fois: l’amie en question vit de ça, et publie des quantités d’infos hyper intéressantes sur la puériculture, l’univers des mères, des bébés…bref, c’est juste passionnant et je le lis depuis un moment déjà.

Donc, lorsque la dite concurrente a ouvert son blog, bien après celui de l’amie dont je te parle, sais-tu ce qu’il s’est passé, lecteur? Elle a choisi le même thème gratuit que celui utilisé par notre amie commune. Traduction: deux blogs, deux thèmes wordpress identiques, et deux sujets quasi identiques aussi. Sans compter une bonne partie du réseau de contacts en commun, contacts qui peuvent donc potentiellement lire les deux blogs. Sans aucune différence graphique entre les deux. Et potentiellement confondre.

La morale de cette histoire…

Larireteuh, larireetheu (pour ceux qui connaissent cette chanson populaire :P ) c’est que:

1) Crier au plagiat quand on part d’un thème WordPress gratuit et accessible à tous, c’est d’abord être gonflé parce qu’on ne l’a pas créé soi-même donc on a aucun droit dessus. Et c’est ensuite sacrément prétentieux. Je ne me suis pas gênée pour lui dire d’ailleurs et lui glisser que si elle voulait, je pouvais lui sortir une liste de sites longue comme mon bras et qui utilisaient aussi ce thème gratuit avec, ou sans personnalisation graphique, mais surtout avec.Mais que, après tout, peut-être que l’intégralité des créateurs de ces sites avaient eux-aussi copié sur elle.

2) Venir, quelques semaines plus tard, ouvrir un blog en choisissant un thème alors qu’on sait très bien qu’une connaissance l’utilise à vocation professionnelle, et sans le personnaliser un minimum pour le différencier de l’autre alors qu’on a toutes les compétences requises pour le faire, et qu’on s’est permis de descendre la concurrence sur FB pour les mêmes raisons (et encore, rappelles toi, lecteur: l’une comme l’autre, nous avions personnalisé entièrement notre thème. Visuellement parlant, il était impossible de faire le moindre lien entre nos deux sites et d’autres ici pourront le confirmer en commentaires), c’est juste pas cool d’abord, et encore une fois sacrément gonflé.

A moins que ce soit juste du plagiat, en fait, non? M’est avis que, bizarrement, dans son cas ça n’en sera pas….

Allez, à bon entendeur…

Ah, et je finirai juste sur un détail: venir me dire que je ne squatte chez les Moms que pour mon business, c’est quand même sacrément gonflé vu le temps que je consacre chaque jour à cette communauté (comme d’autres d’ailleurs, et merci à elles pour tout ce qu’elles font). Surtout quand, depuis que je suis réellement entrée sur ce réseau et que les Moms se tournent beaucoup vers moi pour leurs soucis web (que je ne règle pas forcément à coup de factures, bien au contraire!), la dite concurrente tellement dévouée au réseau pour le plaisir de l’entraide et non pas pour son business n’a plus mis un pied sur le dit forum…

Je vous laisse méditer là dessus, mais pour moi c’est limpide…ahlala, la dure loi du business, bienvenue dans le monde de l’entrepreneuriat, monde cruel où il faut être prêt à faire face à toutes les bassesses!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nombre de vues: 3179
Dernier Populaire