J’ai testé pour toi: les délires de l’URSSAF

Au bureau

Image prise ici (conjointsautravail.blogspot.com/2010/08/11-mai-2010-que-le-temps-file-avec.html)

Mardi matin, 9h30

Driiiiiiiiiiing! Merde, pour une fois que je ne suis pas au bureau à 8h15 pétantes, faut qu’un client se décide à m’appeler dès Potron-Minet. La loose. Driiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiing! Voilà voilà j’arrive… Alors, déjà, j’ai constaté un truc: personne ne te voit derrière ton combiné, mais tu culpabilises de ne pas avoir pris ta douche matinale et donc avant de décrocher tu fais mine de te recoiffer genre « je suis présentable ». Driiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiing!

« Allôôôôô? » *ton frais et pimpant de la fille qui est au bureau depuis au moins…oula au moins tout ça*.

« Madame WM? » « Oui c’est moi-même! » « Bonjour, URSSAF du Puy-de-Dôme à l’appareil ».

Gasp. Là, en général, t’as le cerveau qui monte à 10 000 tours et tu cherches au plus profond de toi-même quelles sont les dernières déclarations de chiffre d’affaires sur lesquelles tu as forcément dû oublier quelque chose, vu que sinon il n’y aurait aucune raison que l’URSSAF t’appelle de si bon matin. Tu es sûr et certain de n’avoir rien falsifié, de ne pas t’être planté, mais tu peux pas t’empêcher de te sentir comme un gamin pris en faute et tu te mets à trembler comme une feuille. Tu te vois déjà avec Mr URSSAF devant ta porte, costume bien mis et attaché-case plein de paperasse: « Bonjour, contrôle de l’URSSAF, merci de sortir vos relevés bancaires professionnels et toutes les factures émises depuis l’ouverture de votre entreprise ». Tu imagines déjà le montant du redressement qui s’annonce et le doux son des euros trébuchants que tu devras sortir pour régulariser ta situation…

Bref, tu flippes à mort.

Et la dame t’explique pourquoi elle t’appelle.

« Voilà, je vous téléphone, parce que nous avons constaté que vous avez déclaré votre chiffre d’affaire sur l’ensemble du premier trimestre. Or, vous êtes en déclaration mensuelle normalement…pourquoi avoir attendu le mois d’avril pour envoyer vos déclarations? Vous allez être majorée pour les sommes non-déclarées en janvier et février… »

Et là, tu hallucines.

Tu hallucines parce que comme tous les auto-entrepreneurs, tu as reçu un courrier en début d’année qui te racontait que suite aux récents changements de la législation, les déclarations de chiffre d’affaire pour les mois de janvier et février étaient exceptionnellement reportées en même temps que celles de mars, et que le tout était donc à déclarer avant le 30 avril à minuit.

Toi, parce que tu es un entrepreneur consciencieux et que tu gardes tout ce qui concerne ta boîte de près ou de loin, tu as soigneusement rangé ce courrier dans ton classeur « Administratif », intercalaire « Relou » « URSSAF ». C’est d’ailleurs dans ce genre de moment que tu te dis que tu as sacrément bien fait. Et tu lui réponds, à la gentille dame:

« heu, et bien, c’est à dire que j’ai reçu un courrier en début d’année qui me disait que mes charges étaient justement à verser en une seule fois courant avril, pour l’ensemble du CA perçu depuis janvier… »

La dame te dis alors d’un air étonné que tu dois te tromper, qu’elle n’a pas connaissance de ce courrier. Tu l’entends même masquer à moitié le combiné et dire à sa collègue: « un courrier de dispense pour le premier trimestre 2011, ça te dit quelque chose toi? » Et la fameuse collègue de répondre « nan, pas entendu parler ». Toi, entre temps, tu t’es jeté sur ton fameux classeur bleu et tu as ressorti le courrier d’une main fébrile. Merde, merde, merde, qu’est-ce que j’ai encore fait comme connerie??? Tu l’as relu douze fois pour être sûr que tu ne l’avais pas mal interprété, mais nan, c’est écrit noir sur blanc. Tu lui lis à voix haute. Elle fait la moue.

Et elle te demande un scan

En te disant qu’il serait bien qu’elle ait une copie de ce courrier car elle n’en trouve trace nulle part et que c’est quand même bizarre. Et qu’en attendant, tu as un retard de versements de deux mois et que du coup tu es majorée à hauteur de 927 euros. Là tu gardes ton calme même si tu commences à t’énerver un peu et tu lui dis qu’en l’occurrence, ce courrier fait état que tu ne devais rien avant une date précise et que tu as respecté les consignes. Et que ce serait un peu fort de café quand même. Entre temps elle a reçu le scan et elle te dit « ah bah oui, c’est bien un courrier de chez nous ».

« Ah ça, je vous confirme, oui », que tu lui réponds, en état de légère hallucination.

« Bon très bien, je vous fais sauter les majorations. *C’est cela oui, merci bien* Mais bon, ce courrier était mal formulé, il n’a jamais été question de report de versement ». Là, tu as envie de lui répondre sur un ton sarcastique que ça doit être pour ça que c’était écrit (et je te le ressors texto): « le versement des cotisations pour les mois de janvier et février est reporté à titre exceptionnel en même temps que les déclarations de mars ». Mais tu te tais et tu prends sur toi.

Accessoirement, pendant que tu la tiens, t’en profites

Et tu lui demandes où ça en est de ton changement d’adresse que tu as indiqué il y a maintenant 6 mois, et que tu avais même anticipé à mort tellement t’es prévoyant en te disant « on sait jamais, s’ils ont du retard dans le traitement des demandes… » et en envoyant tous les papiers 30 jours avant l’entrée dans le nouveau logement.

Tu lui expliques que ça fait 6 mois que la demande est en attente et que du coup ça coince tout, que tu n’as plus accès à la déclaration de CA en ligne parce que ton SIRET a changé mais que l’URSSAF n’a apparemment pas encore percuté. Tu lui dis aussi que ta redirection de courrier arrive à échéance dans 23 jours et que si rien ne bouge d’ici là, l’URSSAF aura beau t’écrire tu n’en sauras rien.

Et accessoirement que ça te ferait mal au cul de renouveler le contrat d’acheminement juste pour eux vu le prix. Et là, elle te répond un truc que t’en crois pas tes oreilles tellement c’est l’hallu:

Oui mais pour changer l’adresse, il nous faut le formulaire de déménagement

Gné? Quel formulaire? Tu veux dire, celui que j’ai envoyé à l’URSSAF le 4 novembre en recommandé avec AR, que tout le monde l’a eu même l’INSEE (qui te dit d’ailleurs que les nouvelles infos lui ont été transmises par l’URSSAF elle-même, cherchez l’erreur), et a même été tellement bien envoyé que j’ai mon nouveau SIRET depuis 6 mois? C’est celui-là dont tu parles?

Oui, qu’elle te répond

Et là, t’en peux plus. Ca fait 3/4 d’heures que t’es au téléphone, t’as pas que ça à faire de ta journée et t’as qu’une envie: lui demander si elle se fout de ta gueule. Mais non. Tu restes calme, et tu lui dis sérieusement: « Ecoutez madame, si j’ai mon nouveau SIRET, c’est que vous l’avez eu ce formulaire. Vu que c’est l’URSSAF qui transmet les infos à tous les autres organismes, ce formulaire est passé chez vous épicétout. J’ai même l’AR sous les yeux » (parce que lui aussi, tu l’as rangé dans une belle pochette plastique de ton classeur bleu et tu ne cesseras de t’en féliciter toute la sainte journée). Tu l’entends qui fait clic-clic-clic sur son clavier.

Ah bah oui en fait, on l’a

Ben oui, banane. Evidemment que tu l’as, tu l’as toujours eu. « Bon ben je viens de mettre à jour votre adresse, tout est en règle. Merci, bonne journée! »

Ouais, c’est ça. Pareillement.

Nombre de vues: 5595
Dernier Populaire