Palmier d’intérieur : les bons gestes à adopter pour en prendre soin

Intérieur et design > Maison

Bien plus qu’une plante décorative, le palmier d’intérieur, que vous le placiez dans un couloir, une salle de séjour ou une autre pièce, permet de créer une ambiance exotique et d’apporter une touche de verdure dans une maison. Avec ses palmes graphiques, son beau volume et sa fraîcheur, il est agréable à admirer ! Mais afin qu’il puisse s’épanouir correctement et pour que vous puissiez profiter de son potentiel déco, il requiert un minimum d’entretien. Découvrez ci-dessous quelques bons gestes à adopter pour prendre soin de votre plante tropicale en pot.

Palmier d’intérieurInstallation du palmier d’intérieur : trouver le bon emplacement

Il existe plusieurs types de palmier d’intérieur, dont les plus connues sont le palmier hawaïen, l’Areca, le Kentia, le palmier nain ou encore le Rhaphis excelsa. Pour qu’il déploie totalement son côté ornemental, vous devez judicieusement choisir l’endroit où vous le placerez. Pour bien pousser, le palmier en pot a besoin de lumière en abondance. Néanmoins, il craint la lumière directe du soleil.

Vous l’installerez de préférence à proximité d’une fenêtre dirigée vers l’ouest. La température ambiante doit varier de 17 à 22 °C. Au cours du mois de juin, s’il ne fait pas trop chaud, vous pouvez sortir votre palmier d’appartement dehors, dans un coin ombragé.

Autre point à souligner : il supporte mal les courants d’air trop frais. Enfin, évitez de le poser dans un espace où la température pourrait changer brusquement. Par souci d’humidité, nous vous déconseillons de disposer votre palmier d’intérieur dans une pièce climatisée, car cela pourrait assécher l’air. Ce n’est pas bénéfique pour la plante.

Fertilisation et taille du palmier d’intérieur : comment procéder ?

Même si la taille régulière des palmiers d’intérieur ne constitue pas une obligation, nous vous conseillons vivement d’enlever le feuillage fané ou altéré. Cela aidera la plante à croître plus sainement. Par ailleurs, pour que le palmier reste en excellente santé et pour qu’il soit bien vigoureux, n’oubliez pas de le fertiliser sur une fréquence régulière.

Pour ce faire, servez-vous d’un engrais spécialement destiné aux plantes d’intérieur. Vous l’utiliserez à raison d’une fois tous les mois, notamment lors des saisons de croissance, en l’occurrence en été et au printemps. En période hivernale, vous espacerez la fertilisation, à hauteur d’une fois tous les deux mois.

Arrosage du palmier en pot : les mesures à prendre

Lorsque l’on parle d’entretien de plantes d’intérieur, cela inclut l’arrosage. Il s’agit d’une tâche à ne surtout pas négliger, en particulier pour un palmier en pot. Voici donc quelques conseils pratiques. En premier lieu, arrosez la plante avec de l’eau à température ambiante. Une eau trop froide entraînerait un gros choc sur le végétal.

La terre doit bénéficier d’un bon drainage afin que les racines du palmier ne pourrissent pas. De manière globale, un arrosage régulier est préconisé. Toutefois, faites-le de façon modérée, en veillant à ce que le sol soit légèrement sec entre deux arrosages.

Durant l’hiver, vous pouvez diminuer le cycle d’arrosage. Pendant cette saison, il lui faudra moins d’eau. Préférez arroser copieusement votre palmier d’intérieur une fois chaque semaine, au lieu de l’arroser peu une fois par jour.

Nombre de vues: 38
Dernier Populaire