Cachez ce pauvre que je ne saurais voir

L'humeur du jour > WM s'interroge
cachez-ce-pauvre-que-je-ne-saurais-voir

Je fais partie de ces gens encore naïfs malgré leur grand âge (le premier qui rigole se prend une baffe), qui pensent qu’un jour les choses vont s’arranger, que les gens vont se réveiller, qu’en fait ça ne pourra pas aller si mal. Bref, que ça va changer. Je ne crois pas être révolutionnaire, je suis plutôt centre-gauche, mais il y a des choses sur lesquelles je n’arrive pas à me résigner. Laisser les gens crever de faim sous mes yeux, par exemple et entre autres. Laisser des femmes SDF accoucher sur le trottoir et perdre leur bébé, ça aussi, ça passe moyen.

Et puis je regarde les infos.

Idiote que je suis. Et j’apprends, il y a une quinzaine de jours, que la ville de Marseille a pris un arrêté pour interdire la mendicité dans toutes les zones touristiques et fréquentées de la ville. Sous peine d’une amende de 38 euros.

Il faut reconnaître que l’idée est fine: c’est vrai quoi, y en a marre des pauvres. Ca pue les pauvres, c’est moche et en plus ils font rien que vider les caisses de l’Etat et d’embêter les honnêtes gens dans la rue en leur demandant si par hasard ils voudraient pas leur donner un peu de quoi manger. Juste un peu. On ferait bien de les tuer à la naissance tiens, les pauvres, ça arrangerait bien des choses. Mais comme en France on n’a pas le droit de tuer les gens même quand on en a très envie, ben on préfère prendre des mesures de contournement pour que les gens se tuent eux-mêmes, comme ça c’est plus simple et on n’a jamais de sang sur les mains. C’est fin, très fin, sont pas bêtes nos politiques. Pas vu, pas pris, c’est la faute à Lady Di.

Et donc, cette mesure, elle a deux effets: déjà, elle va permettre aux honnêtes gens de se balader tranquillement dans le centre historique de Marseille sans être sans arrêt harcelé par ces fichus pauvres qui, on l’a vu, ne font rien qu’à perturber l’ordre public. Qu’il y en a ait un tous les trois pas, ça on s’en fout et on ne cherche pas de solutions ni à savoir pourquoi on en est là, ni même pourquoi leur nombre augmente si vite, c’est trop énervant de faire des constats d’échec et puis il y a tellement d’autres choses à faire, on ne va pas se rabaisser à s’occuper des pauvres quand même.

Non, la solution elle est simple et limpide: il suffit qu’on ne les voie plus. Et hop, fini les vilains pauvres, la ville peut retrouver un semblant d’air de luxe. Une ville riche pour des gens riches. Quoi, il y a encore des gens qui ne sont pas riches? Naaaaaan, j’te crois pas. On n’est pas en Grèce tout de même, allons!

Et même si dans le caniveau, trois rues plus loin, des enfants de 6 mois crèvent de faim en n’ayant jamais pu voir un médecin de leur vie. Ca, on s’en cogne. Ils n’avaient qu’à pas être pauvres après tout, qu’est-ce qu’on y peut?

Le deuxième effet kiss-cool, c’est l’amende. Va dire a un SDF « fais gaffe, si tu mendies, c’est 38 euros ». « Mais monsieur, c’est même pas ce que j’ai pour le mois ». « M’en fous, 38 euros. Donc tu vas mendier dans les quartiers où t’as le droit ». « Oui mais monsieur, dans les quartiers où j’ai le droit, y a personne la journée, tout le monde est en ville, y a que là bas que je peux trouver de quoi manger ». « M’en fous, 38 euros ».

Donc, notre emmerdeur de pauvre ira traîner ses savates dans les quartiers vides la journée. Et comme il ne trouvera pas de quoi bouffer, il ira voler dans un magasin. Avant, ils pouvaient espérer garder un semblant de dignité. Au moins ne pas être obligé de voler, quitte à ne manger que du pain chaque jour durant, une baguette par jour. Mais maintenant, comme ça va être deux fois plus dur de récolter trois pauvres euros, ils ne pourront même plus rester dans la légalité. Vole ou crève. Cap ou pas cap de parier sur ce qu’ils vont choisir?

Ainsi, il y a un troisième effet kiss-cool. Comme ils tomberont dans la délinquance pour se nourrir, ils tomberont aussi dans le commissariat le plus proche. Puis dans la prison qui va avec. Et la boucle sera bouclée. Et les gens se promèneront, guillerets, dans les rues de Marseille, en se disant « Oh, daaaarling, vois-tu comme c’est tranquille maintenant que tous ces pauvres ne sont plus là? ». « Tout à fait mon Aimée, Marseille est une ville absolument délicieuse, on mangerait par-terre tant elle est clean ».

Oh, la belle insulte qui me brûle les lèvres.

Remarque, maintenant que l’Etat a coupé sévère dans les budgets de l’aide à l’hébergement d’urgence, maintenant qu’on est passé de 100 000 SDF en 2007 à 130 000 en 2011 (avec, je te le rappelle, un président qui t’avais promis il y a 5 ans que sous son mandat, plus personne ne dormirait dehors…mais c’est la crise ma bonne dame), peut-être que les SDF ont plutôt intérêt à aller en prison. Là bas au moins, ils dormiront au chaud, et ils pourront manger à leur faim. Ou bien, ils peuvent aussi se suicider, à la limite. Vu qu’ils n’avaient déjà rien et qu’on leur interdit maintenant d’avoir le peu qu’ils réussissaient à trouver…c’est peut-être encore la meilleure des choses à faire?

Sinon, je ne sais pas si tu le sais,

Mais les habitants du 6ème arrondissement de Paris ont signé une pétition qui a rassemblé près de 500 signatures déjà pour dire non à l’ouverture d’un centre de réinsertion pour personnes en difficultés. Ces même habitants, quand ils sont interviewés sur le pourquoi de leur action, se justifient par des phrases type « non mais vous comprenez, le quartier est tranquille, on pourra plus sortir sans se faire attaquer! », ou encore « vous n’imaginez pas, des gens dans le besoin ici? Ah nan, ici c’est un quartier de gens aisés, les pauvres, c’est nul! ». Par contre, à la question « mais vous êtes d’accord qu’il faut les aider? », la réponse est « oui » à l’unanimité. Donc aider les gens, d’accord, mais pas ici quoi, on est au dessus de ça.

Tous ces alcooliques, ces anciens SDF, ces anciens tôlards, qui essayent tant bien que mal de retrouver une vie normale…bien sûr qu’il faut les aider. Mais loin, très loin. Surtout pas sur nos pas de porte, ça ferait mauvais genre. Franchement, on ne paye pas des impôts pour voir des pauvres quoi merde, un peu de respect pour nos yeux chastes.

Tu m’excuseras, faut que j’aille vomir.


Marre des pauvres (www.dailymotion.com/video/xhq8s_marre-des-pauvres_fun) par D_Super (www.dailymotion.com/D_Super)


Nombre de vues: 2785
Dernier Populaire