Le rituel du coucher

Cette ChouChou > Education Non Violente > Featured > Materner au quotidien

Les soirs de bain, elle dîne en pyjama. Les soirs sans bain, elle dîne dans la tenue du jour, puis passe un petit moment avec papa dans la salle de bain. On se débarbouille, on se change, on rigole un peu parce que les dents de papa qui mordillent les pieds, ça chatouille pas mal. Ensuite, elle revient au salon en disant « TaiTai! TaiTai! » (tétée, tétée! à prononcer avec des « ai » trèèèèèès ouverts^^), et on dit au revoir à tous les joujoux. Au revoir poupée, au revoir les animaux de la ferme, au revoir mon imagier de la montagne!

Puis, « Au revoir Papa, cette ChouChou va dormir! ». Et elle agite sa petite main dans tous les sens jusqu’à ce que son père soit hors de vue. « TaiTai, TaiTai, TaiTai! ». L’impatience se fait sentir…ce n’est pas la faim – elle sort tout juste d’un dîner complet et copieux. Mais c’est le soir, la fatigue et ses envies de bras tendres, l’heure du câlin ultime, les derniers baisers avant le lendemain, la dernière tétée avant la nuit. Elle le sait et elle en profite avec bonheur.

Sur son grand matelas deux places, à ras du sol, on a toute la place qu’on veut. On s’allonge, on s’étale, puis elle se colle à moi, couchée sur le côté, la tête au creux de mon bras. Elle tète doucement, et de sa petite main libre elle pince doucement la peau sur tout mon ventre, dans le cou, sur la poitrine. Elle pousse des petits soupirs discrets l’air de dire « mais on est trop bien là, non? ».

Parfois, elle se redresse et alors il faut la laisser vadrouiller sur son lit 5 minutes, parfois 10 ou 15. Lâcher prise, oublier l’idéal du coucher comme un moment calme. La laisser péter son petit câble, faire quelques roulades, lever les bras au ciel en criant « Mamaaaaaaaan! ». Et puis elle s’apaise. S’allonge. Reprend le sein, ou pas. S’endort ou sein, ou pas. Appelle son père, ou pas. Lorsqu’elle le réclame, il monte et me remplace sur le grand lit. Je ne sais pas ce qu’il se passe ensuite. Je sais juste que je n’entends plus un bruit et qu’il redescend une dizaine de minutes plus tard, les yeux éblouis par la soudaine clarté de la pièce.

Quand elle ne le réclame pas, elle reste là au creux de mon bras puis quand je sens qu’elle sombre, je retire doucement son appui et sa tête va se poser tranquillement sur l’oreiller tout fin qu’elle adore et sur lequel elle finit invariablement chaque nuit même quand elle ne s’y endort pas. Elle a pris l’habitude chez la nounou de dire « chuuuuuuut » au moment d’aller dormir. Alors juste avant de s’endormir elle me prévient: « Maman? Maman? Sssssssssssss, Sssssssssss ». Elle a encore du mal à le dire correctement.

Et puis elle sombre. il s’est passé 20 minutes, parfois 30, rarement plus. Pour certains ça parait tellement long, on me demande parfois si je n’en ai pas marre de ces couchers « interminables », si je ne me sens pas esclave à devoir être systématiquement présente jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Mais autant la journée, pour les siestes, ce sont des moments qui sont souvent compliqués, autant le soir je n’ai jamais vécu ces moments là comme des contraintes et elle-même ne vit pas du tout le coucher du soir comme ceux de la journée. Au contraire, je suis frustrée lorsqu’elle s’endort très vite dès la première tétée suite à sa journée trop remplie et pendant laquelle je ne l’ai pas assez vue.

Mais quand ce rituel dure un peu, qu’entre deux tétées elle reste allongée près de moi, tenant mes joues dans ses mains, front contre front en répétant inlassablement « Maman, maman, maman »…alors le coucher pourrait durer trois heures sans même que je m’en rende compte. Dans ces moments là je me fous pas mal de la pendule, je me gonfle à bloc de ces moments si précieux et de tout l’amour que ce bébé me donne.

Les « Maman » s’estompent, deviennent inaudibles, et elle s’endort pour de bon. Je m’imprègne une dernière fois de sa petite odeur de bébé en nichant mon nez dans son cou, et je lui dis que je l’aime. Puis je sors en prenant soin d’éviter les lames grinçantes du vieux parquet et je referme doucement la porte.

Bonne nuit, bébé.

Je dédie ce billet à tous les webzines parentaux qui savent si bien conseiller les parents sur les rituels du coucher et notamment à leurs experts qui affirment bien souvent qu’au delà de 10 minutes, le rituel est trop long et perd de son efficacité, ou ne permet pas à l’enfant de comprendre que la nuit on dort, ou que sais-je encore. Plus sérieusement, je dédie ce billet à tous ceux, pères et mères, qui croient en la douceur pour amener les rêves.

Image prise ici (diarabinany.centerblog.net/6525800-Bebe-dort)

VOS MESSAGES
Un commentaire
Laisser un commentaire

Orla dit :

Adorable!!!
Depuis 1 semaine on a change de rituel et elle demande un câlin alors que je bien de la mettre au lit, alors je la prends j’eteinds les lumières, met en route la veilleuse et comme ça pendant 10min elle pose sa tête dans le creux de mon coup et regarde la veilleuse puis je la repose je lui dis qu’il fait faire dodo, je sors et après 15min je reviens et elle te demande le dernier câlin!! J’adore ça ça prends parfois 30min voir plus mais c’est « mon kiffe aussi » bise

Cécile RD dit :

Merci pour cette douceur. Chez nous non plus les couchers n’ont pas de chronomètre… ma Pomme d’Amour gère elle même. Rituel bisous/calins oui, mots d’amour. Elle est encore toute petite mais je pense que ça restera comme ça.
Elle est ,comme chaque enfant et chaque être vivant, unique, donc son rituel est aussi unique, pour elle, en fonction d’elle.
J’aime me gaver de cette odeur de bébé dans son cou, sous son menton. Cette odeur que j’aimerais sentir toute ma vie, que j’essaie de mémoriser mais qui me parait si fugace.
Je, et mon amoureux aussi, prends le temps pour ma fille.
Raaah je l’aime!

Magalie dit :

Merci !! Un joli billet déculpabilisant. Même si chez nous c’est pas aussi calme et facile et beaucoup plus long, je veux que ça se passe bien et je reste avec elle , je l’accompagne … Même si c loin d’être évident car a fait plus de 30 mois que ça dure et que parfois oui je rêve des couchers comme dans les magazines. Alors merci pour ce joli billet !! Un beau pied de nez à tous ces emmerdeurs donneurs de leçons !

marmotteblogueuse04 dit :

Le moment du coucher est le meilleur moment de la journée. Un moment d’amour pur entre maman-papa & bébé.

Il n’y a pas de meilleur moment :)

Merci pour ce billet plein de tendresse…

sandra dit :

juste envie de liker ;)

marie dit :

Magnifique… De quoi me titrer une larmichette de bon matin !
Le bonheur du câlin, de sentir son odeur de petit être, de le sentir lové contre soit… Bonheur juste.

Profitez !

pcpmom dit :

10 min c’est trop long ? *s’évanouit*
Chez nous ça ressemble beaucoup au rituel de cette Chouchou. Sauf que le PCP est encore petit et quasi-exclusivement lactolique. Bref, on mange pendant qu’il joue ou fait un calin dans l’écharpe selon le degré de fatigue/énervement. Après il fait un brin de toilette/prend son bain avec son père et hop, dans le pyjamou. Pendant ce temps je prépare la turbulette, la loupiote et le coussin pour que M. Doudou n’ait qu’à glisser le PCP dans la turbulette avant de me le donner pour la tétée du soir « Bonne nuit »-bizou. Et là j’en ai pour 40 à 60 min de câlins… C’est jamais trop long les câlins, et surtout, surtout si ça doit être un moment calme je vois pas bien comment ça peut marcher avec l’oeil rivé à une montre.

Elodie dit :

Et oui, ça serait dommage de passer trop de temps avec son enf

Elodie dit :

oups… je reprends. Bien sûr, 10 minutes de rituel, trop facile ! ça serait dommage de passer trop de temps avec son enfant, surtout si on passe la journée loin de lui ! Ca serait lui donner de mauvaises habitudes, à tous les coups, c’est sûr ! Pfff, moi aussi ça m’énerve de lire toutes ces injonctions, surtout lorsqu’il s’agit du sommeil !

Chez nous, ça se passe en douceur aussi, des calins, des petits « jeux » dans le lit des parents puis une longue tétée d’endormissement dans sa chambre… Un moment de calme, rien que nous deux, en douceur comme tu l’écris si bien.
Parfois, j’avoue que j’aimerais bien que l’endormissement soit plus rapide, plus facile le soir et surtout la journée (les siestes restent encore très compliquées… Aucune sieste dans son lit depuis ses 3 semaines et elle a 8 mois *_*). Il faudrait que je trouve un rituel pour les siestes.

Pour le moment, le papa n’est jamais intervenu lors du coucher, mais ça va peut-être changer dès cette semaine, j’ai réaménagé sa chambre en posant son matelas au sol. Il pourra donc s’installer à nos côtés. Des petits calins en famille pour s’endormir, ça doit permettre de faire de beaux rêves, non ?

Elodie dit :

En fait, l’instant que je préfère encore plus que le coucher, bin c’est le réveil.. Comme on codote sur la deuxième partie de la nuit (qui commence régulièrement à partir de 22h30… ‘Sont bien réglés ces bébés ;-), le matin, c’est juste magique de la regarder dormir paisiblement puis de se réveiller ensemble … C’est juste <3

Nioute dit :

Oôôôôh, j’en ai la larme à l’oeil… Quelle belle plume cette WM !
Je me demandais: pas de berceuses fredonnées, de petites histoires racontées dans ce rituel ?
Ici, à 7 mois, ma choupinette s’endort systématiquement au sein, ou depuis peu sur le torse de papa avec une tétine (je me suis permise de sortir quelques soirs récemment; le papa est aux anges de goûter à son tour aux délices de l’endormissement…). Le besoin de succion est encore fort. On l’endort sur le canap’ du salon et on la monte quand on va se coucher. On cododote toujours. Le système du grand lit au sol me tente bien, j’ai vu ça sur d’autres blogs de maman. Comment ça se passe au réveil ? Pleure-t-elle la nuit parfois ?

La Carnetiere dit :

Merci! Encore un article qui déculpabilise et nous recentre vers l’essentiel.
Peu importé si nos enfants ne se couchent pas, ne s’endorment pas, ne mangent pas comme dans les bouquins! On ne fait pas des enfants pour afficher un palmarès de leurs réussite « il a tout bien fait comme bebe mag » mais pour AIMER!
Maman de mon 1er, je doute tellement souvent a la lecture de toutes ces « normes » puis quand je te lis, là ça résonne et je sais que je suis sur la bonne voie en nous écoutant bebe et moi.
Je ne connais pas ton blog depuis longtemps mais maintenant que j’y suis, j’y reste!
Belle journée à toi

Maternerentravaillant dit :

Ici aussi, le bain, le tour de l’appartement avec papa pour descendre les rideaux, pendant que je prépare la turbulette. Et puis le papa me l’emmène, Loulou a un grand sourire tout réjoui. On se met dans la pénombre, papa est à côté, et puis Loulou pique progressivement du nez. Son papa lui fait tout plein de bisous dans ses cheveux tout doux qui sentent la lavande, et c’est parti pour 20 minutes à nous deux. Des fois je pique du nez, je perds la notion du temps. Et puis quand mon Loulou devient lourd dans mes bras, je descends du lit « parental », parfois je m’assieds au bord pour le garder encore un peu contre moi en le berçant, et tout doucement je le dépose dans son lit. Des fois il se met à gémir, déçu de ne plus sentir de chaleur contre lui, alors il faut recommencer.
Et en recommençant, je me dis « zut, comment je vais faire quand il n’aura plus besoin de ce rituel-là ? ».
Parce que moi aussi, j’en ai besoin, de toute cette chaleur douce… On trouvera autre chose, mais ces moments-là resteront comme des boules de joie dans ma mémoire.

audrey dit :

juste magnifique : j’adhère et j’adore

Céline dit :

Mon fils a deux ans et demi et cela fait quasiment autant de temps que notre rituel du coucher est quasiment le même que le votre, excepté la tétée.
Moi aussi j’apprécie ce moment, je suis également frustrée lorsqu’il s’endort plus vite, et pourtant…
Et pourtant tous les jours j’entends des reproches, tous les jours soit son père, ma mère, ma belle-mère ou la nounou me disent que « ce n’est pas normal », qu’il faut que j’arrête d’être faible en cédant à ses pleurs ou caprices, que c’est égoiste car pas pour son bien, etc , etc…
Comme j’en ai assez!
Les soirs où son père n’est pas là, nous sommes mille fois + détendus (surtout moi) car je sais que je n’aurais pas de regard énervé losque l’heure du coucher sonnera et ni de reproches lorsque je reviendrais dans le salon…

Maiwenn dit :

Merci merci merci!! Ce billet est exactement ce que je voulais écouter ou lire ce soir. C’est fou je suis tombée par hasard sur ton blog. Tu racontes ça avec tellement de douceur. C’est dur dur en ce moment avec ma fille de 6 mois. Nuit et jour les endormissements sont longs et durs et bien sur j’entends autour de moi beaucoup de conseils tous différents les uns des autres. Alors te lire ça m’a fait du bien! Merci mille fois

rbenvinda dit :

Nous avons quasiment le même rituel à la maison, chez nous ça dure environ une heure, une heure de bonheur et de câlins. Bain, puis papa emmène petit coeur (16 mois) dans le lit des parents pour une petite conversation, lecture d’imagier ou petit livre, puis câlins et tétée à volonté. Notre fils réclame souvent son papa pour la tétée, nous l’entourons alors à deux et parfois nous nous laissons aller à un prélude au sommeil bienvenu et nous assoupissons tous les trois, c’est bon mmm ! Je l’accompagne dans son lit en lui disant que je l’aime et lui souhaitant de beaux rêves. Par contre personne nous a fait de remarque parce que tout simplement nous n’en parlons pas, c’est notre intimité. Pour vivre heureux, vivons cachés, comme dit le dicton…

Marion dit :

Je découvre ce billet et j’ai l’impression de me lire! Ma puce a 15 mois et dit « Taiiiiitaiiiiiiii » de la même façon en utilisant en même temps sa petite main pour le « signer ». Je l’endors au sein dans notre grand matelas par terre qu’elle partage avec nous, cela peut être rapide, parfois plus long car elle a besoin d’un peu de temps, mais c’est toujours des moments magiques, tendres et que j’adore mais chuuuuuuuuuuut, personne ne le sait… déjà qu’elle ne fait pas ces nuits!

sandra dit :

oh je découvre ce blog et j’adore! ce billet je l’ai vécu j’ai allaiter mon dernier jusqu’à ses 2 ans et tous les soirs ces mêmes rituels qui s’éterniser pour mon plus grand plaisir aujourd’hui il a 4 ans et quand je lis ces lignes je suis nostalgique :)

Mamange dit :

superbe billet… trop beau, je suis trop émue, j’avais le sourire en lisant votre rituel du coucher :) ça me donne envie de retourner faire un câlin à mon fils mais il est un peu tard et il dort déjà ^^

Des Bons Parents dit :

Adorable!!!
Depuis 1 semaine on a change de rituel et elle demande un câlin alors que je bien de la mettre au lit, alors je la prends j’eteinds les lumières, met en route la veilleuse et comme ça pendant 10min elle pose sa tête dans le creux de mon coup et regarde la veilleuse puis je la repose je lui dis qu’il fait faire dodo, je sors et après 15min je reviens et elle te demande le dernier câlin!! J’adore ça ça prends parfois 30min voir plus mais c’est « mon kiffe aussi » bise

Gâteauxchocolat dit :

une belle découverte ce blog, moi je m’occupe souvent de ma nièce ^^

Nombre de vues: 628
Dernier Populaire