Famili ferait mieux de se taire.

Materner au quotidien

Famili c’est un webzine.

Avec des journalistes dedans, des gens qui écrivent des trucs, et avec des phrases de journalistes genre « Nous avons vouluuuuu en savoir plus ». Mais si, tu sais, avec l’intonation qui fait du yoyo comme à la télé dans Enquête Exclusive ou dans Faites Entrer l’Accusé. Ne manquent plus que les « heuuuu » tous les deux mots et on a le package complet.

Malheureusement, souvent chez Famili ils écrivent n’importe quoi. Entre les articles véhiculant des inepties sur l’allaitement et les articles te donnant 10 bonnes raisons de choisir le biberon (oÔ !!!), ils invitent aussi des spécialistes, des « experts » (trop mode ce terme, en ce moment), pour te parler de trucs comme le sommeil des bébés. Ou les caprices. Ils se défendent en disant qu’ils diffusent l’avis d’un spécialiste et non pas une méthode ou un semblant de vérité, mais dans la mesure où il s’agit d’un magazine sur la parentalité pour lequel la neutralité imposée aux sites d’actualités et de politique n’a pas lieu d’être, on pourrait s’attendre à ce qu’ils choisissent avec soin les intervenants de leurs torchons papelards, sinon en conscience au moins en fonction de l’état actuel des connaissances en la matière. Mais non. Ils invitent juste des gens qui tiennent encore des discours d’il y a 20 ans, et qui bien souvent viennent juste faire la promo de leur bouquin fraîchement sorti du genre « Laisser pleurer votre bébé peut vous rendre riche ». Lequel bouquin te démontrera à quel point laisser pleurer ton bébé est bon pour toute la famille (j’arrive encore pas à l’avaler celle-là, faut m’excuser).

Et donc, récemment, je suis tombée sur un de leurs torchons articles (décidément c’est plus fort que moi): « Les bébés sont-ils vraiment capables de faire des caprices? » (www.famili.fr/,5-questions-sur-les-caprices-des-bebes,451,333804.asp). Morceaux choisi (tiens ça aussi c’est une phrase de journaliste)

Au début, ça partait plutôt bien.

En bon expert qu’il est, l’Expert frappe un grand coup d’entrée, hop là: « Je dirais pour commencer que les bébés ne font pas de caprices. Le mot « caprice » en lui-même inclue de la perversité, une volonté d’embêter son monde (les parents), tout ce dont un tout-petit n’est pas capable. »

Ouh pinaise, que je me dis en lisant ça. Ouh pinaise, ça y est, la bulle éclate, on y vient, on y arrive, ça commence à se dire même chez les Experts, ouh pinaise!!! Danse de la pluie et offrande de lait maternel au dieu Maternage (oui je fais partie d’une secte dangereuse, je te le rappelle).

C’était sans compter sur un détail qui avait son importance: j’étais en train de lire Famili. Et donc, ça ne pouvait pas continuer dans cette voie. Quelque chose, à un moment donné, allait forcément venir ternir ce magnifique tableau. Ce qui ne tarda pas à se produire. Quelques lignes plus tard:

« un bébé qui fait ses nuits tôt, qui ne pleure plus au moment du coucher, est un bébé avec une maman qui a tenu bon et qui a réussi à bien réguler les besoins de son enfant : les tétées, les rythmes de sommeil… »

– Han mais ok, d’accord…en fait, quand un bébé ne fait pas ses nuits à 3 mois, c’est parce que la mère a fait un truc pas normal, n’a pas tenu bon face aux désirs incessants de son bébé et surtout parce qu’elle n’a pas fait en sorte de transformer son bébé en un automate bien docile qui a faim quand ça arrange les adultes, qui a sommeil quand ça arrange les adultes…Non mais faut m’excuser, moi je croyais qu’un bébé, c’était un petit être humain sans défenses, vulnérable, complètement dépendant de l’adulte, qui avait droit au respect et à naître dans un univers doux pour lui. Pas dans un monde qui nie ses besoins premiers parce que ça arrangerait vachement ses parents que ça se passe autrement et que tu comprends, que va dire la voisine?!?

« […]tout n’est pas de leur faute. Notre société les habitue au « maternage excessif ». Les mamans mettent en pratique ce qu’on leur conseille, et accourent au premier pleur de leur bébé. J’associe cela à de la « castration parentale », qui est stupide à mon sens. »

– Bien bien bien, encore mieux. L’éternel refrain de l’esclavagisme du parent, qui se coupe en 4 pour que son bébé soit bien et ne manque de rien. Pas pour en faire un pourri-gâté non, mais juste parce que c’est un tout petit bout de bébé qui a juste besoin qu’on s’occupe de lui et qu’on lui montre qu’il n’est pas tout seul, que quelqu’un est là pour le rassurer, lui tenir chaud, le consoler, l’aider à grandir en sécurité. Lui offrir une belle arrivée, dans la douceur. Je suis ravie d’apprendre que le visible bien-être de ma fille de 7 mois résulte de toutes ces stupidités mises en oeuvre depuis sa naissance. Vraiment, ça me touche beaucoup, merci.

« A la maman de réguler les rythmes de son enfant. Il faut se défusionner du petit. Il est important de lui imposer de bons rythmes très tôt, de faire preuve « d’autorité en amont ». Et rassurez-vous, cela n’enlèvera en rien l’amour que vous lui portez. »

– Toutafé, d’ailleurs, je vais la laisser pleurer toute la nuit aujourd’hui pour l’aider à s’endormir seule. Mais ce n’est pas grave si c’est violent pour elle, vu que je l’aime de tout mon coeur et que c’est pour son bien. J’aurais du lui imposer des rythmes c’est vrai. Tétée toutes les 3 heures, méthode 5-10-15 dès 2 mois, allez hop! On n’est pas là pour enfiler des perles, faut que ça dépote! Repas, nuit, peu importe les hurlements engendrés par la violence de ces pratiques, on s’en fout. Faire preuve d’autorité en amont, a dit monsieur l’Expert. Et puis l’important, c’est quand même l’amour qu’on porte à nos enfants, non?

« Commencer déjà par arrêter de trop materner, et surtout de croire que c’est ce qui rend son bébé heureux ! «

– Han mais c’est évident maintenant que vous le dites. Si ma fille est souriante, apaisée, ne pleure presque jamais, est sociable, et j’en passe, c’est juste qu’elle a bon caractère, quelle chance on a d’avoir tiré un bon numéro dis donc! Par contre, le jour où elle fera une colère, je compte sur vous pour me rappeler à quel point je l’ai empêchée de prendre son autonomie en la portant, en l’allaitant longtemps et en ne la laissant jamais pleurer. Là ce ne sera plus une question de caractère, mais bien les erreurs (horreurs?) commises par moi sa mère qui seront en première ligne et responsable de ses vilains caprices (qui, d’un coup, existeront évidemment).

Et pour finir, le clou (de girofle). Le bouquet (garni). La cerise (bien pourrie):

« Contrairement à ce que pourrait penser Françoise Dolto (www.famili.fr/,la-revolution-de-francoise-dolto,491,12492.asp), l’enfant n’est pas encore une personne à part entière, c’est un petit être en devenir. »

– Haaaaaaaaaa. Bon. Donc si il n’est pas une personne ni un être (l’être en question étant « en devenir », donc pas formé), qu’est-il donc? Un truc sans tonus, un pantin pleureur. Un machin sans trop de forme, une enveloppe charnelle, sans âme ni états d’âme, un légume tout juste bon à gazouiller quand on lui tend un joujou, tout juste bon à sourire sur commande, à passer de bras en bras et tout ça sans râler même à 15 jours « parce que tu pourrais nous le prêter quand même et dis donc il est pas très sociable, faudrait couper le cordon un peu! » . Par contre, il ne faut surtout pas qu’il vienne bousculer le petit rythme bien établi de ses parents. Il faudrait qu’il soit le plus discret possible, qu’il n’en demande pas trop parce que quand même, on va pas se rendre esclave d’un gosse si? Et puis aussi, il faudrait qu’il se plie sans problèmes au rythme imposé à sa naissance. Qu’il ait faim quand on lui en donne le droit, qu’il pleure quand on lui en donne le droit, qu’il réclame les bras quand on lui en donne le droit, et surtout, surtout, qu’il laisse dormir ses parents. Qu’il fasse des nuits de 28h sans réveil ou du moins, s’il ne dort pas et même si ça ne va pas, qu’il souffre en silence. Parce que nous on bosse demain quoi merde!

Par contre, il ne faut surtout pas qu’il ait de besoins comme n’importe quel être humain. Ça, nan, certainement pas.

Faut pas déconner, on va pas se laisser manipuler.

Nombre de vues: 3353
Dernier Populaire