Toilette intime féminine : quel produit privilégier ?

Soins du corps

Chez la gent féminine, la toilette intime constitue un rituel simple, mais essentiel, à accomplir tous les jours. Bien que le vagin soit à même de « s’autonettoyer », il s’avère indispensable de vous servir d’un produit spécifique. Ceci, pour que vos muqueuses ne s’irritent pas, mais surtout pour vous conformer à une hygiène irréprochable. Mais quel soin faut-il privilégier ? Petit tour d’horizon.

Toilette intime féminine

Quel produit utiliser lors de la toilette intime chez une femme ?

Pour la réalisation de votre routine quotidienne de toilette intime, n’employez pas de produit agressif. Pour nettoyer cette zone de votre corps, bannissez à tout prix le gel douche. Le pH de ce produit est alcalin. Ce qui pourrait provoquer un déséquilibre de la flore vaginale. À la place, préférez un gel ou un savon intime pour femme spécialement dédié à cette partie du corps.

Le savon proposé par la marque Intima convient parfaitement à la toilette intime. Le produit respecte le pH du corps. Par-dessus tout, sa composition a été sélectionnée afin de garantir la protection et l’hygiène au niveau de votre partie intime.

Mis à part le savon et le gel intime, il existe également d’autres produits d’hygiène intime, dont entre autres les lingettes de toilettes. Ces produits qui ne nécessitent pas de rinçage sont surtout recommandés lors d’occasions spéciales. Vous les privilégierez en voyage, ou si vous devez vous doucher après une séance dans une salle de sport. Quoi qu’il en soit, pour bénéficier d’une hygiène intime exemplaire, optez pour des produits dont le pH varie de 4,8 à 8.

Recommandations pratiques pour vous garantir une excellente hygiène intime

Au moment de vous laver la zone intime, proscrivez l’usage d’un gant de toilette ou d’une éponge. Renfermant des microbes, ce type d’accessoire peut entraîner des infections. La technique la plus simple et la plus hygiénique, d’après les avis d’experts, consiste à simplement vous servir de vos mains bien propres.

Aussi, quand vous procédez à votre toilette intime, assurez-vous de bien nettoyer le pubis, la vulve, de même que la zone péri-anale. Cela vous prémunira d’éventuelles proliférations de bactéries de l’anus dans le vagin. Enfin, pour vous protéger de la mycose vaginale, pensez à toujours laver votre lingerie à une température minimale de 60 °C.

Nombre de vues: 212
Dernier Populaire