My Pretty Cupcakes #1: chocolat/mascarpone

WM cuisine

Alala. Les modes, c’est pénible.

Par exemple, quand j’étais petite, c’était la mode de l’élastique et de la corde à sauter dans les cours d’écoles. Alors, avec mes copines, on jouait à l’élastique et à la corde. Tu me diras, c’était toujours ça de pris en activité physique. Plus tard, c’était la mode des sweat Poivre Blanc. Alors, j’ai eu un sweat Poivre Blanc. Aujourd’hui, c’est la mode Hello Kitty. Tu noteras toutefois que, l’âge aidant, je choisis mes modes maintenant: je prie donc pour que WMinus 1) ne soit pas une fille (ben oui, sinon elle me demandera du Hello Kitty, logique), et 2) que cette mode ignoble s’éteigne de façon fulgurante dans les 6 mois à venir (dans le cas où, donc, WMinus aurait quand même décidé d’être une fille. Pas encore né qu’il a déjà l’esprit de contradiction. Au moins, son père ne pourra pas le renier.)

Bref, on s’en fout.

Ce dont on se fout moins par contre, c’est que les cupcakes sont eux aussi à la mode. Et comme dans l’absolu ils sont bien plus intéressants qu’Hello Kitty, j’ai donc décidé de succomber à la dite mode. Ainsi, dimanche dernier et pour la seconde fois en un mois, je Madonnais telle la femme fatale parfaite (c’est pour voir si tu suis) à une matinée cuisine, ceci afin de ravir les papilles de Gros Chéri, parti comme à son habitude faire du VTT histoire de se dégourdir les jambes pendant (seulement) 50 bornes. Ce taré.

Au programme de cette matinée: des cupcakes chocolat/mascarpone, dont je te livre ici-même le secret. Seulement dès lors que tu décideras de mettre cette recette en pratique, prépares-toi: ton homme te fera la danse de Saint Guy tous les samedis en te disant « s’il te plaît, Chérie, prêtes-moi ta 106 tes cupcakes!!! », requête à laquelle tu accèderas moyennant ton poids en roses de Damas, chose qu’il devrait accepter sans trop de soucis vu le pouvoir fortement addictif de ce gâteau en apparence inoffensif.

(Putain ce qu’elle cause. La recette, bordel)

Voilà, j’y viens. Donc, pour le gâteau:

-125gr de farine
-100gr de sucre en poudre
– 125gr de beurre
– 200gr de chocolat à cuire
– 4 oeufs
– 1/2 cuillère à café de levure chimique

Préchauffer le four à 180°C (th 6).
Faire fondre le chocolat dans une casserole, avec un peu d’eau.
Une fois fondu, ajouter le beurre (préalablement fondu au micro-ondes par exemple), la farine et la levure.
Séparer les blancs des jaunes. Dans un petit saladier à part, battre les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne onctueux et blanchisse.
Ajouter au mélange chocolaté, bien mélanger jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
[Elle peut paraître épaisse: c’est normal. Elle s’allégera à l’étape suivante.]

Battre les blancs en neige, les incorporer de 1/3 en 1/3, délicatement, sans les briser.
Disposer des caissettes en papier dans des moules à muffins, ou directement sur une plaque. [Personnellement, j’ai testé les deux, je préfère la solution caissettes dans le moule à muffin, plus stable et plus sûr pour la pâte (notamment en cas de débord à la cuisson).]
Verser la pâte dans chacune des caissettes (aux 2/3, environ) puis enfourner et laisser cuire 30 à 35 minutes. Les gâteaux sont cuits lorsqu’un couteau, planté au coeur, ressort la lame sèche.

[Note au sujet des caissettes: il en existe plusieurs sortes. Des hautes et des basses. Lors de mes cupcakes caramel au beurre salé (ne cherche pas la recette n’est pas là), j’avais utilisé des caissettes hautes. Ce qui a donné de gros muffins. Pour ces cupcakes chocolat/mascarpone, j’ai testé des caissettes basses. Et le résultat était bien plus confortable: gâteaux aussi larges mais moins hauts, donc plus digestes et plus faciles à manger sans cuillère.]

La garniture:

Ces cupcakes sont si particuliers car ils cachent un coeur au mascarpone que personne n’attend là où il est. Il se réalise très simplement avec:

– 10cl de crème fleurette
– 125gr de mascarpone

Battre la crème au batteur électrique, comme pour la monter en chantilly. Lorsqu’elle se solidifie, incorporer le mascarpone et fouetter à nouveau énergiquement. La texture doit être crémeuse, bien épaisse.

Réserver au réfrigérateur, le temps d’achever la préparation des gâteaux: dans chaque muffin, découper (et conserver) un petit chapeau. Evider le coeur du gâteau (sans trouer le fond), et remplir avec le mélange mascarpone/crème. Repositionner les chapeaux.

Le glaçage:

Certains le feront au beurre (« Buttercream »), sans rajouter de mascarpone. Pour ma part, j’ai choisi l’option « Creamcheese », d’une part afin d’utiliser le reste de mascarpone du pot, et d’autre part parce que sur le moment la crème au beurre ne me disait rien. Pour votre creamcheese, il vous faut:

– 125gr de mascarpone
– 125gr de Philadelphia nature*
– 50gr de sucre glace (la plupart des recettes diront 200gr, je ne supporte pas: le résultat est bien trop sucré. 50 gr suffisent amplement et le glaçage tient bien. Libre à vous cependant d’en mettre plus, selon vos goûts)
– 1 touche de vanille liquide

Battre le mascarpone et le philadelphia au batteur électrique.
Ajouter le sucre glace, la vanille.
[Eventuellement, si la texture vous semble trop épaisse, 5cl de crème fleurette pour délayer. Attention cependant à ne pas obtenir un mélange trop liquide: il ne tiendrait pas ensuite sur le gâteau].

* Le Philadelphia est le fromage par excellence pour les cupcakes avec glaçage Creamcheese (mais aussi pour des préparations spéciales comme les cheesecakes, par exemple). Toutefois, on n’en trouve pas partout. En cas de pénurie, du Saint Moret fera l’affaire: il se rapproche beaucoup du Philadelphia, mais une gamme en dessous. Le glaçage sera peut-être un peu moins solide dans ce cas.

Dresser le décor:

A l’aide d’une poche à douille et de l’embout de votre choix (motifs ou pas), garnir le dessus des gâteaux. Ici, j’ai opté pour des petites boules striées déposées en pyramide, et non pas pour une spirale…mais votre cupcake n’en appelle qu’à votre imagination! Pour les finitions, vous pouvez ajouter des boules en sucre argentées, des vermicelles colorées ou, comme ici, des vermicelles tout chocolat (liste non exhaustive, bien entendu).

Conseil de dégustation:

Avec un thé aux agrumes ou un chocolat chaud. Les deux furent testés dimanche…divin! Et bientôt, je viendrai te raconter comment on fait les cupcakes banane/chocolat blanc. Commande de Gros Chéri pour les jours à venir…affaire à suivre!

VOS MESSAGES
Un commentaire
Laisser un commentaire

Kiki The Mum dit :

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Reste plus qu’à les faire (et acheter le matériel avant, hum ^_^)

Working Mama dit :

Héhé^^. Quelques caissettes, une poche à douilles et c’est parti mon Kiki (je sais, elle était facile).

Kiki The Mum dit :

^_^Ben écoute, me manque plus que la crème fleurette, la vanille et le sucre glace. Je tente demain :) Me suis équipée :) Me tarde : je suis aussi excitée qu’une gamine de 5 ans qui a peinture le lendemain.

Skar dit :

Hello Madame,

Merci pour ton article, il me donne presque envie de me mettre à faire la cuisine, c’est dire… Et merci pour tous les autres articles que je lis avec un grand plaisir.

Tu entends quoi par « caissettes » ? Et par crème fleurette (On doit pas avoir la même appellation en Suisse :))? C’est de la crème entière, écrémée, double (spécialité de ma région), ou autre…

Gros bisous et à tout bientôt.

Working Mama dit :

Hello :-)

Les caissettes, ce sont les petits papiers froncés que tu vois sur les photos et dans lequel cuit le gâteau (je les dépose au fond du moule à muffin). Ca le protège sur le tour d’une part, ça permet de ne pas s’en mettre plein les doigts quand on les dépose sur un plateau d’autre part, et puis ça facilite nettement le démoulage: la pâte n’accroche pas dans le fond du moule. Il y en a de plusieurs tailles (par exemple, des très petites dans lesquelles on place les truffes en chocolat, jusqu’aux grandes pour les muffins). Ca se trouve en grande surface pour très peu cher.

La crème Fleurette, c’est une appellation d’une des crèmes vendues par Yoplait en France. En gros c’est une crème entière liquide. On s’en sert pour les chantilly par exemple (mais ça peut être n’importe quelle crème liquide entière, du moment qu’elle est de bonne qualité).

Bisouilles!

Skar dit :

Youhouhou merci pour la réponse rapide…

En gros, tes « caissettes », c’est du papier sulfurisé… J’me comprends… J’vais tester à l’occasion.

Gros bisous et encore félicitation pour WMinus…

Skar dit :

Juste une dernière question, après, j’arrête…

La recette, c’est pour combien de cupcakes ?

Working Mama dit :

Ah oui j’ai oublié de le mettre dans la recette! Alors, avec ces proportions et en fonction des caissettes que j’utilise, je fais entre 9 et 18 cupcakes (9 grands, caissettes hautes, et 18 moyens, caissettes basses). En utilisant un moule à muffin classique de 6 muffins.

Je vais éditer l’article tout à l’heure pour le rajouter.

fleur dit :

holalala j’ai faim maintenant c’est malin, ce week-end je suis pas là mais le suivant je m’y met ;) MERCI!!!

christine dit :

hehe, tu m’etonnes qu’il parte faire du velo !! il a raison ton « gros cheri » :)

j’attends ceux à la banane, la crême fleurette n’est pas ma copine ^^,

prends soin de toi et mini-vous !!

nyfea dit :

Humm
Je suis une quiche en cuisine mais un jour va falloir que je teste car je vois ttes mes copinetes vers ses tresors sans tester!

Annesow dit :

Testée et approuvée ! Un vrai régal qui a fait le bonheur de tout le monde :D

Nombre de vues: 120
Dernier Populaire