Dans leurs yeux

Cette ChouChou > L'humeur du jour

Il est Maman et un mois.

Plus exactement, il est Maman, un mois et une semaine. Ca ne fait pas très longtemps que je suis passée du côté obscur…je trouve que cette nouvelle vie passe à toute allure. Et en même temps, il me semble que les jours s’egrainent lentement. Les jours sont longs, mais les semaines s’envolent….c’est une drôle de sensation.

Depuis un mois, je m’occupe de mon petit bout de bébé si sage. Bon, j’aimerais bien qu’elle pionse la nuit, on est d’accord, ou au moins pouvoir dormir plus de 2 heures d’affilée. Mais on ne va pas trop lui en demander quand même, elle est petiote. Viendra bien le jour où elle ne me réveillera (presque) plus.

Et depuis un mois aussi, je porte mon bébé. Tout le temps. Je ne la pose que rarement. A bras, dans le sling, en écharpe…on est bien là toutes les deux. Moi, je vaque à mes occupations dans la maison et elle, elle dort. Paisiblement. Sa petite tête au creux de mon cou. Elle fait de petits bruits réguliers quand elle respire…on dirait qu’elle chante. Elle fait ça aussi quand elle tète, c’est craquant.

Je la porte à la maison, tout le temps. Le portage la rassure et l’apaise, c’est très clair. Une fois contre moi, ses pleurs cessent, sa respiration se calme, son petit corps se met en boule…elle est bien. Protégée, en confiance. Et moi j’adore cette sensation de l’avoir toujours près de moi, de sentir qu’elle veut téter avant même qu’elle n’émette le moindre pleur, de constater que ma présence lui fait du bien. Le portage me permet d’être au plus près de mon bébé, de répondre au mieux à ses besoins. Parfois, je la pose dans son cocon, en la laissant enroulée dans l’écharpe. Elle y retrouve ma chaleur, mon odeur…et alors elle ne se réveille presque pas.

Et dans leurs yeux, je vois des questions, des doutes, parfois même de la désapprobation. « Ah, tu fais comme les Africaines? » « Tu n’as pas peur de ne plus pouvoir t’en défaire ensuite? » « Tu devrais la poser, lui apprendre à être toute seule un peu » « Ne lui donnes donc pas l’habitude d’être tout le temps avec toi… » « Rhooo mais il faut qu’elle comprenne que tu n’es pas tout le temps à son service! ». Ah bon. Naïvement je pensais qu’un bébé de cet âge ça avait juste besoin de la présence de sa maman. Des battements de son coeur, de son odeur. De ses bras. Pas d’être tout seul, perdu dans un grand lit lui même perdu dans une chambre silencieuse.

Parfois, je me dis que je vais me faire un petit dépliant résumant tous les bienfaits du portage sur les bébés et le donner à chaque fois qu’on me dit « tu vas en faire une capricieuse à être tout le temps sur toi! ». Rappelant aussi que les bébés sont portés partout dans le monde, depuis la nuit des temps, et qu’il n’y a pas que les Africaines qui en ont l’usage. Qu’en France aussi, il n’y a finalement pas si longtemps, les bébés étaient portés. Que notre société aujourd’hui si séparante est finalement très récente, et qu’avant on savait et on prenait comme une évidence le fait que de si petits bébés avaient un besoin vital d’être toujours au contact de leur mère, comme n’importe quel petit mammifère. Que ce contact les aidait à grandir, à se développer correctement, à prendre confiance dans le monde qui les entourait.

Aujourd’hui tout le monde a oublié. On s’attendrit devant ces petits chatons toujours dans les pattes de leur mère pendant des semaines et des semaines, mais on ne s’étonne pas que nous, humains, cherchions à séparer les enfants de leur mère dès leurs premières heures de vie. Comme si il ne fallait surtout pas que la mère remplisse totalement son rôle. Comme s’il était essentiel que les bébés se sentent seuls dès le début de leur existence. Merci, mais non. Vraiment, j’insiste.

Et puis je porte dehors. Pour aller faire les courses, pour aller ici ou là. Pour prendre l’air.

Et dans leurs yeux je vois l’étonnement, l’attendrissement. L’émerveillement parfois. Les gens murmurent sur mon passage, sourient, se retournent, regardent. Dans cette petite ville de 10 000 habitants, le portage n’est pas chose courante. En un mois de promenades quotidiennes, j’en ai croisé des bébés. Mais pas un n’était porté. Alors quand je rentre dans une boutique, les gens se souviennent de moi et de ma Loupiote. « Qu’est ce qu’elle a l’air bieeeeeeeeen » qu’ils me disent en souriant. « Elle a changé depuis la dernière fois! ». Et la boulangère se réjouit de la voir grandir à chaque fois que je vais acheter mon pain.

Peut-être qu’ils s’émerveilleraient moins s’ils savaient que le portage chez nous n’était pas réservé qu’aux balades. Peut-être qu’eux aussi me diraient que je vais en faire une petite qui saura bien me faire tourner en bourrique. Mais après tout quelle importance?

L’une contre l’autre, comme ça, on s’aime et on est bien.

Lou (et moi, haha^^), à trois semaines dans son (génialissime) sling Bulline de Néobulle.

VOS MESSAGES
Un commentaire
Laisser un commentaire

BabyPop dit :

Il est vraiment magnifique ce sling… Moi aussi, quand je porte ma fille en extérieur, je n’ai que des regardes bienveillants, même aujourd’hui alors qu’elle a plus de deux ans. Mais c’est très courant dans ma ville.

Je n’ai découvert le portage à la maison que tard, quand elle avait quelques mois, mais pour le deuxieme, j’ai déjà prévu d’amener mon écharpe meme a la maternité ;)

Working Mama dit :

Je voulais l’emmener à la mater aussi, mais avec le déclenchement je n’avais pas eu le temps de suivre les ateliers et installer Lou dès ses premières heures sans avoir les bonnes bases, ça m’inquiétait. Mais maintenant que je sais faire, le 2ème aura aussi son écharpe dès la naissance :)

anais dit :

Mon dernier enfant a presque trois mois et je le porte beaucoup aussi…j adore!
Portez vous bien ;-)

ESCALON Caroline dit :

très bel article, tout à fait d’accord avec toi ! Moi aussi j’en entends « tu vas en faire une capricieuse, arrete de la porter etc…. Mais je suis sa maman et elle doit recevoir tout l’amour que j’ai envie de lui donner quoiqu’on en dise. Il y a pas si longtemps elle était encore en moi…

Working Mama dit :

C’est ce que je réponds aussi parfois, qu’elle a à peine 5 semaines! C’est fou, du jour au lendemain, il faudrait que l’on fasse comme s’ils n’avaient plus besoin de nous, comme s’ils devaient absolument oublier leur vie utérine…

thesmilinggirl dit :

Je travaille en crèche et la maman du petit dernier arrivé me relatait également beaucoup de regards intrigués, étonnés, … quand elle se promène avec son petit gars en écharpe. Elle le porte tout au long de la journée depuis sa naissance, il y a 4 mois et demi. A présent, petit lou a fait son entrée en crèche, on le porte, à plus petite dose car nous n’avons pas les moyens de le faire en permanence et tout se déroule super bien. Le portage, lui permet de retrouver des sensations similaires, sécurisantes, même si ce n’est pas sur maman/papa dans un lieu où il y a encore tant à apprivoiser.
En tant que puéricultrice, il est agréable de sentir ce petit bout s’endormir paisiblement plutôt que de faire face à un enfant perdu dans ces petits lits installés les uns à côté des autres, dans ces grandes chambres. Et un jour ou l’autre, il ira retrouver son lit, parce qu’on aura respecté le temps dont il a eu besoin pour acquérir un peu d’indépendance.
Ce qui est chouette, c’est que le portage en crèche plait beaucoup aux parents, que ceux ci portent ou pas.Puis surtout,on a qq grands qui demandent à porter leurs poupées! l’écharpe a encore de belles heures à vivre dans le futur… :)

Working Mama dit :

Han, je ne savais pas que maintenant on faisait du portage en crèche! Ca c’est classe!

Delph Dolce dit :

Ahhhhhhhhhhhhhhh
Je veux aussi écrire comme ça !!
J attend mon Sling ( vite les sous lol) parce que ce que j ai c est pas top pour sa petite taille…
Rha que c’est beau tes mots !!!

D.

Working Mama dit :

Merci :)

Nath floreven dit :

Magnifique ton Billet <3 La seule chose qui rend les enfants capricieux c'est d'avoir des parents qui ne savent pas leur poser de limites éducatives, et à l'âge de ta poupette, eh bien, t'as raison, elle a juste besoin de se sentir encore avec Toi…Les modes changent, mais l'instinct reste. Tu as bien raison de n'écouter que Toi! A une époque où on cueille les fruits avant qu'ils ne soient mûrs, pas étonnant qu'on veuille séparer pour faire grandir [trop vite]. Profite, c'est merveilleux à tout âge, certes ça passe vite, mais c'est toujours aussi beau <3

Working Mama dit :

Ca passe vite c’est clair…déjà là quand je la regarde, elle a à peine 5 semaine et pourtant quand je regarde les clichés de la maternité, ben c’est plus le même bébé :)

Steph dit :

Romane n’a jamais voulu/aimé être portée, c’est pas faute d’avoir essayé … à la naissance elle pleurait sauf dans son lit, plus tard la même mais elle voulait rester dans son transat. Déjà si petite et tant de caractère :)

Bon portage à vous deux, en toute sérénité <3

Working Mama dit :

Oui je n’ai pas parlé de ça dans l’article mais il y aussi des bébés qui n’aiment pas être portés ni êtres contenus et qui du coup ne supportent pas les écharpes etc. Le tout, c’est d’être à l’écoute et de faire comme tu as fait: ne pas l’obliger. Si elle aime pas, ben elle aime pas et on va pas la forcer^^

Camille de Superspaents.com dit :

Nous aussi nous sommes devenus fans du portage! Au départ, c’était surtout une question de praticité: pouvoir faire à manger, étendre la machine, m’occuper de ma grande…tout en comblant les besoins de câlins, de proximité, d’attention…de ma petite dernière. Et puis, plus elle grandit (aujourd’hui 6 mois), plus ELLE devient accroc à l’écharpe. Elle lui permet de découvrir le monde lovée contre son papa ou sa maman, de regarder sous un autre angle son frère ou sa soeur…
Et ce que peuvent penser les autres n’est pas très important par rapport aux bienfaits du portage pour nos enfants… Nous avons d’ailleurs fait un article sur les 10 raisons d’adopter le portage en écharpe (). Et je ne pense pas que le portage, qui rassure les enfants et leur permet d’avancer et d’acquérir de nouvelles connaissances en sécurité blottis contre ses parents, les fasse devenir capricieux ou surprotégé…notre fille malgré 6 mois de portage à la maison et en ballade, joue toute seule sur son tapis d’éveil, s’endort seule dans son lit…
Je crois que le plus important c’est écouter son coeur de maman…

Working Mama dit :

Merci pour l’article, je vais aller lire :)

meliso dit :

De ma grande expérience (3 fois maman quand même) je peux t’assurer que si ils ont décidé d’être chiants et collés à maman, portés ou pas, allaités ou pas, ça ne change rien ! Et 8 ans et demi plus tard ils sont toujours scotchés à tes basques ;) si si… lol

Working Mama dit :

Bah voilà, exactement. Pour ça que ça m’énerve quand on met tout le temps ça sur le dos du portage et de l’allaitement quoi. « Ah mais tu l’as cherché aussi, à toujours les porter, à donner le sein longtemps, et blablabla ». ZUT.

Bouba dit :

Je suis convaincue des bienfaits du portage! Je ne suis pas encore maman, et j’espère que mon entourage ne me critiquera pas trop, même si c’est inévitable, on ne peut pas avoir les mêmes valeurs que tout le monde!
Ce qui me fait flipper dans le portage, et là c’est un peu égoïste, mais j’ai peur d’avoir mal au dos!! (j’ai souvent mal en temps normal, sans rien faire de spécial…)

nyfea dit :

C’est tres beau ses photos.
Je n’ai pas tenté le portage avec mon fils, pourtant vu qu’il pleurait énormément ca aurait peut etre pu l’aider, le rassurer. Je pense que je vais tester avec le deuxieme, je me suis pas encore renseignée sur le sujet.
Je me souviens avoir croisée plusieurs mamans qui portaient leur enfant et c est vrai qu’ils avaient l’air bien ces petits bouts, les gens faut tjs qu’ils y aillent de leur commentaire c est usant!

lily dit :

magnifique, ici néné est porter depuis la naissance mais en echarpe depuis 1 semaine et que du bonheur ^^ Les deux grands ont aussi été porter des mois et au quotidien et ils vont tres bien, epanouie et arrive à vivre sans maman ou papa (car papa aussi porte). Dans notre village de 2000 habitants, nous sommes 2 à porter nos bébés en écharpe ^^

Sereme dit :

Tu m’as donné envie avec ton sling ! Du coup, j’ai ressorti mes anneaux, et alors que mes 150 essais précédents s’étaient révélés infructueux, j’ai enfin réussi à nouer mon écharpe (et mon fils) dedans ! Merci Working Mama :) Et profitez bien de vos heures de portage !

Loupy dit :

C’est bien là l’essentiel : que vous soyez bien toutes les 2 :)

Malicette dit :

Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis!
c’est marrant comment les gens sont attendris devant un bébé portés dans la rue.
Je te met un lien pour voir un dépliant très bien fait( il faudra sans doute liker la page Lunes et Lutins pour y avoir accès) que Lunes et lutins pourra sans doute t’envoyer si il te plait!

stephanie dit :

;-) je me retrouve complètement. J’ai porté ma puce tous les jours, tout le temps ses 3 premiers mois de vie. Enormément encore après, mais petit a petit, elle m’a fait comprendre que « bon maman ! t’est bien sympa, mais laisse moi respirer j’suis une grande maintenant »
elle a 13 mois, je la porte encore en balade… elle est autonome (on se comprends hein), sociable, indépendante mais parfois, à la maison, c’est elle qui va chercher l’écharpe pour me l’amener. Elle ne parle pas encore, mais son geste est clair : « maman, je suis fatiguée/mal aux dents/envie d’un câlin/etc… prends moi contre toi »
et ces moments restent de la pure magie. Ils grandissent trop vite, alors tant pis pour les envieux qui font de méchantes réflexions.

Nathalie Clermont dit :

Mes filles ont toutes deux été portées dès leur plus jeune âge (j’avais le babylonia, nullement convaincue par les porte-bébés classiques) : question de confort et elles ont bien apprécié. Tu penses que si je reprends le portage pour ma fille de 15 mois, elle serait plus rassurée? Elle a la fâcheuse habitude de pleurer pour être contre moi ….
Mon dos en prendrait un coup, mais je pense en mon for intérieur : on est maman ou on ne l’est pas. :-)

Latimama dit :

Ma fille a 8 semaines et c’est tout pareil!! Merci pour tes textes, ne t’arrête jamais d’écrire .

Nombre de vues: 131
Dernier Populaire