Porter un bambin, pour quoi faire?

Materner au quotidien

C’est vrai ça, pour quoi faire?

A son âge elle pourrait marcher non? Et puis elle est trop lourde maintenant. Et elle n’est pas toujours collée à toi?

Si ça peut rassurer les sceptiques, à 19 mois ma fille marche autant qu’un autre enfant qui irait au parc en poussette, mon dos se porte bien grâce à des porte-bébés adaptés et ma fille sait très bien se décoller de moi quand il le faut.

Et pourtant, je la porte toujours :)

sling

A 17 mois, sling Neobulle

Mais porter un bambin, c’est un peu différent que de porter un nourrisson, ou un petit de quelques mois. Surtout quand on a un gabarit comme ma petite qui à 19 mois pèse bien ses 12 kilos et demi. Sans matériel adapté, inutile d’essayer, lumbago assuré. Mais le portage ici s’est adapté de lui-même, au fur et à mesure du temps. On a changé de porte-bébé comme on change de vêtements…celui-ci devient trop petit? Et bien on va prendre plus grand! Lou est portée depuis sa naissance et j’ai donc eu l’occasion d’utiliser de nombreux porte-bébé différents, de l’écharpe au préformé en passant par le sling et le mei-tai, en fonction des saisons, de sa taille, des circonstances et de la durée prévue pour le moment de portage (on ne porte pas de la même manière si on prévoit trois heures de randonnée et quand on prévoit juste un aller-retour à la boulangerie, forcément…)

J’utilise le portage à la maison comme en extérieur. En extérieur comme moyen de transport principalement: de la maison au parc et du parc à la maison, pour aller faire quelques courses….et à la maison dans de multiples situations. Des dents douloureuses et un bébé fiévreux: le porte-bébé est mon meilleur allié pour lui permettre de rester amorphe sans que je ne sois coincée. Besoin de cuisiner et bébé un peu demandeur: un porte-bébé et voilà un dîner vite péparé sans bébé râleur. Un coup de ménage à faire: un petit moment dans le dos de maman le temps que le sol sèche et le tour est joué. Et puis juste pour les câlins, ça marche aussi^^.

Quels porte-bébés pour les bambins?

Dès 4 mois et demi et jusqu’à 16 mois, j’ai essentiellement porté ma fille en DidyTai, le mei-tai de Didymos, sur mon dos. De très loin mon porte-bébé préféré tous modèles confondus, même si mon sling a été largement utilisé (je porte toujours en sling d’ailleurs, mais sur des créneaux de portage inférieurs à une heure). A 16 mois, le tablier du DidyTai était devenu vraiment trop juste, le dos de ma fille n’était plus correctement maintenu, il a donc fallu changer de modèle. En dehors du sling qui peut convenir très très longtemps et même avec des bambins de trois ans, il existe plusieurs solutions pour porter les bambins et notamment:

Les préformés type Tula Toddler, modèles bambins des porte-bébés préformés type boba, manduca ou ergo-baby:

tula-toddler

(Non, c’est pas moi sur la photo!)

Les porte-bébés type mei-tai:

En tissu, ils ont des bretelles rembourrées (type bretelles de sac à dos) ou des bretelles déployables (non-rembourrées, style écharpe). Au début de l’été, j’ai eu l’occasion de porter Lou quelques temps en EvoluBulle, le mei-tai évolutif de Néobulle. J’ai beaucoup aimé sa légèreté et l’ai trouvé très confortable. Seul point négatif pour moi: les bretelles rembourrées. Je déteste ça, tout comme je les ai détestées sur le Mysol (le mei-tai de Girasol). Mon DidyTai avait des bretelles déployables et je trouve que c’est vraiment le confort ultime. Je voulais absolument retrouver cela pour mon porte-bambin.

evolubulle

A 16 mois, en EvoluBulle

Fin juillet, Ling Ling d’Amour (www.linglingsling.com/) sortait son Maxi-Tai (www.linglingsling.com/c-maxitai-portebebe.html), porte-bambin qui présentait cette caractéristique recherchée: les bretelles déployables. J’ai proposé à LLA de tester leur produit, et je suis bien contente car je retrouve, avec ces bretelles déployables et le tablier bien large, les sensations de confort procurées par mon DidyTai tant chéri^^. Il a également l’avantage d’être peu cher en comparaison avec les autres modèles des gammes bambins, ce qui lui donne un excellent rapport qualité/prix.

maxi-tai-1

Les bretelles déployables, que l’on peut donc étaler sur les épaules et sur l’assise de l’enfant, pour plus de confort.

maxi-tai-2

Maxi-Tai, 18 mois

Et en pratique ça marche comment les mei-tai?

C’est plutôt simple. J’aime la rapidité d’installation conférée par le tablier déjà prêt, et la finesse du réglage donnée par les bretelles déployables. C’était vraiment le critère qu’il fallait absolument que je puisse retrouver après mon DidyTai, objectif atteint avec le Maxi-Tai :) Ci-dessous une petit vidéo d’une installation dos, avec mes excuses pour le son pourrissime mais je ne peux pas faire mieux…alors heureusement que les images suffisent^^.

Bon portage!

VOS MESSAGES
Un commentaire
Laisser un commentaire

Viollette dit :

Pour moi, Lou ne fait « que » 12kg à 19 mois : c’est que mon Simon faisait 12kg à un an, à 18 mois il devait en faire au moins 15, peut-être déjà 16. Mais moi, les bretelles rembourrées me convenaient très bien, et j’ai donc usé mon manduca jusqu’à la corde, enfin presque : avec l’entrée à l’école, son papa l’emmène à pieds, et je le ramène à vélo. Depuis la rentrée, je ne l’ai plus porté. Mais j’emporte le manduca quand j’emmène Simon dans des endroits où il y aura beaucoup de monde (mariage, concerts d’orchestre), et où il aura probablement besoin de se sentir en sécurité contre moi. à ceux qui me disent « mais il peut marcher ! » je réponds que ce n’est pas l’effort de marcher qui lui fait réclamer les bras, c’est vraiment un besoin d’être rassuré, de sentir qu’on s’occupe de lui. Et qu’il me semble important qu’il le sache.

Viollette dit :

Ah et puis, j’admire la façon dont Lou est passée sur le dos. Pour Simon, quand il n’était pas vraiment d’accord (on rentrait à la maison, on était pressé et il voulait jouer, ramasser des feuilles…), je le prenais sur ma hanche puis le faisais glisser vers le dos d’une main en le sécurisant de l’autre. Il savait ce qu’il devait faire pour que ça se passe bien, il le faisait. Quand c’est lui qui demandait, je me mettais accroupie devant lui, et il prenait appui sur mes épaules pour s’asseoir sur mon dos. Et j’interdisais aux âmes bienveillantes de nous aider : on connaissait nos mouvements, toute aide était susceptible de faire foirer l’installation…

Mademoiselle Mummy dit :

Ah chouette le maxi tai, très joli en plus ce qui ne gâche rien. Moi au départ, hyper réfractaire à tout ce qui est portage, je trouvais ça louche, je me voyais pas le faire..et puis la révélation après un atelier, j’ai aimé tout de suite porter ma fille de presque 2 mois maintenant et quand je lis l’article je me dis qu’on a encore de beaux jours de portage devant nous :-)

Hellvis dit :

Très sympa ce maxi tai!
Chez nous, la « grande » puce ne fait que 9,9kg pour 22 mois alors c’est vraiment une plume et même si elle adore courir partout, elle aime aussi les câlins dans le porte-bebe, être rassurée quand y’a du monde…
Bizarre, tu n’evoques pas le coté pratique de la chose : des fois, je la porte quand je suis pressée (elle fait 3 pas quand j’en fais un avec ses toutes petites jambes donc quand on flâne ça va mais parfois…) et aussi dans la foule ou quand il y a des escaliers vertigineux…. Tellement plus pratique qu’avec une poussette et puis je peux filer et me faufiler a mon rythme quand on doit se rendre quelque part rapidement.
De notre coté, personne n’a jamais eu l’air de trouver ça bizarre que je porte ma puce qui a marche très tôt, par contre, certains ont déjà trouvé ça bizarre que je la porte a l’intérieur même toute petite et pareil pour son frère : « tiens, tu sors? » « non, je vais le bercer quelques minutes pour le rassurer et l’endormir » mon porte-bebe, l’allie des siestes difficiles….

Alexandra dit :

Et bien merci working mama!
Mon fils a 21 mois et pèse presque 15 kilos, il est hypotonique, donc son poids est encore plus important. Bref, avec mes 47 kilos toute mouillée et ma musculature qui laisse à désirer, j’avais un peu laissé tomber l’idée de le porter, sauf en écharpe et manduca, à la maison, pour se relaxer, et très rarement. Mais tout ça c’est de l’histoire ancienne! Tu m’a convaincu avec le maxi-taï, je l’ai commandé presque sans réfléchir!
J’ai hâte de le recevoir!

Saphaëlle dit :

Je crois que le confort dépend vraiment d’une personne à l’autre. Pour ma part des bretelles déployables me font rapidement mal aux épaules, je trouve vraiment mon confort dans les bretelles rembourrées. Le manduca est vraiment mon ami quotidien ! Je rêve d’un Mysol !!!
Ling-ling est vraiment une jolie marque qui propose de magnifiques coloris et a l’avantage d’être très accessible financièrement ! Chez eux je craque sur les écharpes courtes :-)

Lauren dit :

Quand je porte Malo, il se débat comme si je le torturais… Depuis qu’il a environ 17 mois, il est HORS de question pour lui de ne pas courir et faire des espiègleries… Le portage me manque, mais je ne vais pas le forcer, je préfère le voir heureux et coquin ;)

Fanny dit :

Merci pour ce bel article.
J’ai une question sur le portage, mon fils à 1 an et pèse quasiment 10 kilos je pense.
Il ne marche pas encore.
Je le porte sur le dos en Manduca mais j’ai l’impression qu’il n’aime pas. Au bout d’une dizaine de minute il se tend en arrière et râle comme s’il voulait descendre. Si je le bascule devant il râle de la même façon pour voir la route. Quand je n’ai rien d’autre je fini par le porter à bout de bras face à la route et il à l’air heureux.
Dans la poussette il veut que je le porte.
Avez vous une astuce pour que le portage dos dur plus longtemps? Est ce le manduca qui n’est pas confortable pour lui. J’ai ouvert la fermeture pour agrandir la poche.

Merci.

narcose06200 dit :

ma fille, 20 mois … quasiment 13 kilos.
Portée depuis sa naissance en écharpe et sling .. puis (les chaleurs estivales aidant) en porte bébé physiologique Boba ..

Elle marche très bien mais j’apprécie mon sling Didymos (plis non cousus, plus simple à mettre sur l’épaule déployé) quand nous allons faire une promenade un peu longue (ou ennuyeuse) : je le garde soit dans mon sac bien plié, soit je le mets sur moi directement (prêt à l’emploi).
Elle fatigue / a besoin d’un moment câlin => hop je porte .. quand elle en a assez elle redescend.

Ca m’amuse toujours de voir les gens étonnés ou surpris de voir une « grande » fille comme ça portée, mais moi j’apprécie encore plus la proximité, la possibilité de consoler sans avoir les bras pris .. et encore plus de ne pas avoir besoin de lui courir derrière dans les magasins si elle n’a pas envie de marcher !

Nombre de vues: 523
Dernier Populaire