Parfiste.

Education Non Violente > L'humeur du jour > WM s'interroge

Ca fait dix jours que ça buzze,

Les réseaux sociaux sont en ébullition depuis la diffusion de la nouvelle campagne de la Fondation pour l’Enfance contre les violences éducatives ordinaires (VEO), des débats sur la fessée fleurissent de partout sur les pages facebook, bien sûr toutes les plateformes dédiées puériculture se saisissent de l’occasion d’organiser des bons gros débats sans aucune modération des commentaires, atteignant des summums d’irrespect et d’agressivité…Bref, ça cause violence éducative sur les réseaux, à grands renfort de noms d’oiseaux et notamment deux qui occupent 99% du terrain, à savoir:

1) Laxiste.

Dans le camp des pro-fessées, on est catégoriques: elle est nécessaire pour obtenir de l’enfant ce que l’adulte attend et notamment pour poser les limites. Sans coup, point d’obéissance, et une bonne claque bien placée (sic) vaut mieux qu’un long discours et heureusement que les enfants s’en prennent quelques unes sinon que deviendrons-nous dans 20 ans quand nos enfants nous cogneront dessus pour sortir faute d’avoir pris suffisamment de claques pour comprendre qui est-ce qui commande. Je caricature, mais à peine.

Face à ce discours, les partisans de la non-violence éducative rétorquent donc que la fessée ne mène à rien, qu’elle ne règle rien si ce n’est qu’elle soulage le parent uniquement, qu’elle amène l’enfant à obéir par la peur et non par la compréhension des règles et que, par dessus tout, elle apprend simplement à l’enfant la loi du plus fort alors même que ses parents ne cessent de lui répéter qu’on ne doit pas taper.

En général, le pro-fessée revient à la charge en démontrant par A+B-Z au carré à quel point on est dans l’erreur, à quel point on fait l’amalgame entre la simple fessée et éclater la tête de son gosse contre le mur (re-sic). Pour finir en général par la phrase qui tue (mais qui n’avance pas à grand chose): « on verra dans 30 ans le résultat de votre éducation laxiste » (éducation étant même parfois écrit entre guillemets, pour bien montrer toute l’incohérence de cette soit-disant éducation qui voudrait qu’on puisse ne pas taper les enfants, même un peu, même sur la couche, ou même sur la main: non seulement ce n’est pas de l’éducation, mais en plus le peu qu’on daigne faire est laxiste).

N’en jetez plus, donc, le mot est lancé: alors même que pendant 356 commentaires, les gens – pro-fessées à environ 70%, 20 autres pourcents étant contre mais reconnaissant qu’ils l’utilisent faute d’idées pour faire autrement et qu’ils culpabilisent ensuite (et donc, merci de noter que ce billet ne parle PAS de ces gens là mais bien des 70% qui considèrent la fessée comme un outil utilisable et bénéfique) – ont crié au scandale face au supposé amalgame entre fessée et matraquer son enfant à coup de batte (re-re-sic), alors qu’en fait personne n’a dit cela mais c’est bien pratique de le penser – voilà que ces mêmes gens usent eux-même d’un amalgame bien maladroit en affirmant que si l’enfant n’est pas frappé au moins un peu, juste ce qu’il faut hein, une bonne petite tape pour le recadrer (re-re-re-sic), il est PAR CONSEQUENT élevé par des parents laxistes.

WAW.

Donc, il n’y aurait aucune alternative. Aucun juste milieu entre l’éducation par la fessée et l’absolue démission parentale. Il n’y aurait donc pas quelque chose qui serait de l’ordre d’une éducation respectueuse du corps de l’enfant tout en considérant que les limites doivent être posées et le sont donc mais AUTREMENT que par les tapes et autres humiliations, physiques ou morales. Non, ça n’existe visiblement pas. Et donc, si le parent refusant l’éducation par la fessée donne une éducation laxiste, il est donc a priori un mauvais parent. Bien.

Voyons donc maintenant le second mot:

2) Parfait.

A la manière du Tilt sur un flipper, « Parfait » est le point Godwin des débats autour de la parentalité. Il marque le summum de la discussion, l’apothéose du discours. Le moment où tout clignote, Extra Ball!

Comme dirait Marguerite (coucou), « tu es parfait(e) » c’est un peu le « Ta gueule » version parent. Le Ta Gueule en mode blasé, le qualificatif méprisant qui est systématiquement utilisé lorsqu’un parent se trouve face à un autre parent ayant fait des choix différents, quand ces choix se trouvent être réfléchis et aller contre le comportement du plus grand nombre, et quand le parent ne dispose plus d’arguments pour se justifier lui-même de ne pas avoir fait ces choix (qu’ils soient bons ou pas, en parentalité il est d’usage – et c’est usant – de se justifier sur tout ce qu’on fait et ce même quand ça n’a aucune importance). « Tu donnes pas de petits pots? Pffff tu veux faire la mère parfaite » – Tu fais toi même tes repas tout le temps? C est ça tu es parfaite! » – « tu donnes pas de fessées? Pffff la mère parfaite (accompagné pour celui la de « tu sais pas ce que c est qu’un enfant difficile, tu as la chance d avoir un enfant tranquille »)

Parfait. Le mot qui ne veut rien dire, qui est simplement balancé quand l’interlocuteur se retrouve énervé de ne plus savoir quoi répondre ou comment argumenter, mais qui me soulève quand même une remarque: ne pas mettre de fessées, ce serait donc être parfait.

Mais rappelez-moi juste un truc. Dans le chapitre 1, on avait pourtant bien établi que les parents qui ne donnaient pas de fessées étaient laxistes? Non?

Les parents qui choisissent la non-violence éducative formeraient donc une classe à part de parents étranges et inquiétants: les parfistes. Aussi laxistes qu’ils sont parfaits, aussi parfaits qu’ils sont laxistes.

Seulement dans ma langue à moi, laxiste et parfait sont deux mots absolument contraires. Tout à fait incompatibles. Donc en fonction des cas, et face à un même interlocuteur, on est tantôt parfait, tantôt laxiste, selon ce qui l’arrange. Alors pour que peut être la prochaine fois que l’on discute de ces sujets complexes on puisse voir un peu plus loin que les noms d’oiseaux et parler honnêtement du fond des choses, j’ai juste envie de dire une chose: un coup laxiste, un coup parfait…

Faudrait savoir.

[Les sic, re-sic etc sont des citations tirées ça et là de commentaires facebook sur les débats récents concernant la VEO. Fantastique, non?]

roi

VOS MESSAGES
14 commentaires
Laisser un commentaire

Manue dit :

Coucou WM,
Une fois encore,je te lis ou plutôt je bois tes mots en souriant ,en me disant que » Oui, j ai finalement raison d y croire,que ma manière de pensée est plausible et que je ne suis pas E.T. ».

Énorme merci de me conforter dans mes choix et dans ma façon de faire ;-)
C est top de se sentir comprise,du coup,je vais me coucher ( enfin dans quelques heures,le temps de plier mon linge et celui de mes 4 Princesses et celui de mon Chéri :-)) fière » de moi et je dis M**** aux critiques ^^

Belle soirée et MERCI <3

Vanessa dit :

C’est tellement bien écrit et tellement vrai! Je me retrouve surtout dans le passage « t’as de la chance d’avoir un enfant gentil! »

Brice dit :

Moi ce que j’aime bien quand on me dit que je veux faire le parent parfait c’est que ça sonne comme un reproche.
Ce qui est paradoxal, parce que je ne vois pas en quoi vouloir le meilleur pour son enfant est reprochable ^^

Kaellie dit :

Nous n’avons pas encore d’enfant (infertilité) mais cette polémique aura eu le mérite de nous permettre de discuter à fond du sujet de la fessée/claque et de nous mettre d’accord sur ce que nous voulons et ne voulons pas.

Et puis, les gens sont prêts à toutes les contradictions pour prouver qu’ils ont raison…

lebricon magali dit :

Salut
Je lis depuis quelques mois certains de tes billets et je te suis sur Facebook ;et souvent quand je te lis c’est se que je me dis celle là c’est maman parfaite !
Quand c’est pas sur la fessée ,c’est sur l’allaitement ou le portage ;l’impression que j’ai quand je lis tes billets c’est que toi tu sais mieux ce qui est bien pour les bébés et que il y a forcément que tu opinions qui est le mieux !D’ailleurs tu ne te genes pas pour supprimer les commentaires qui ne sont pas à ton gout en prétextant que c’est ta page perso donc en gros l’avis de ce qui sont pas d’accord avec toi tu t’en fous .Moi qui croyais justement que quand on avait un blog c’était pour partager ses idées mais aussi pour débattre ,recevoir des commentaires qu’ils plaisent ou non et d’ailleurs si il y a plus de 2000 personnes qui te suivent et qui peuvent normalement réagir à tes articles se n’est plus une page si personnel !
Bon pour faire cours ,vu que mon commentaire n’apparaitra surement pas longtemps je te donne mon avis sur tout ça :
Moi j’ai 34 ans et 6 enfants que j’ai tous allaité de 5 mois pour le moins longtemps à 2 ans pour le plus et j’allaite toujours bb6 qui va avoir 14 mois .Et en meme temps je lui donne des petits pots blédina et nestlé tous mes enfants ont connu .
Je pratique le cododo avec bb6 vu qu’il refuse le plus souvent de dormir dans son lit et que j’aime pas laisser pleurer mes bébés mais en meme temps quand ma bb5 avait 15 mois et qu’elle ne faisait toujours pas ses nuits et que j’était enceinte ,je les laissé pleuré seule dans sa chambre 3 nuits d’affililés avant qu’elle comprenne que je ne reviendrais plus la voir la nuit et qu’elle dorme enfin seule .
J’ai aussi porté bb5 en écharpe mais pas mes autre enfants .
Et pour finir tous mes enfants ont eu un jour une fessée ça fait parti de mon mode d’éducation quand ils dépassent les régles que j’impose à la maison ils sont prévenu qu’ils va y avoir une sanction si ils n’arretent pas et si ils continus là sanctions tombe que se soit la fessée ou la dispute ou le coin .
Tout ça pour dire que je suis pas une maman parfaite mais que je suis la maman de mes enfants que j’éleve comme je veux et comme il me semble juste .Et je pense que toute les mamans sont pareil ;on est juste des maman qui faisont se que l’ont juge le mieux pour ses enfants que se soit donner le biberon ou le sein ,porter ou prendre tout le temps la poussette ,donner des petits pots ou faire des purées …Personne n’est parfait ni toi qui boit de l’alcool alors que tu allaites ni moi ni aucune maman on fait juste de notre mieux !
Bonne journée
magali

Working Mama dit :

Bonjour,

Alors dans l’ordre:

1) Je supprime les commentaires facebook qui dérogent aux règles de respect et de bienséance. Absolument pas les commentaires qui donnent un avis contraire au mien. Mais souvent, ce sont les avis contraires, se sentant agressés ou que sais-je, qui viennent ensuite me demander de me taire d’un ton vindicatif comme s’ils avaient le droit de me dire ce dont je peux parler ou pas. Et donc oui, je supprime, aucun complexe et c’est mon droit le plus absolu.

2) »Quand c’est pas sur la fessée, c’est sur l’allaitement ou le portage ». Ben oui, c’est mon mode de vie tu vois. Et j’ai encore le droit de parler de mon mode de vie et de diffuser des informations à ce sujet sur un espace que j’ai moi même créé et que je gère au quotidien. Un peu comme si quelqu’un te reprochait de mettre du bleu au mur dans ta maison tu saisi le concept? Qu’on soit 2000 et plus n’enlève rien au fait que cet espace est LE MIEN et que donc j’y parle de MES convictions, et ça m’importe peu que certains s’en sentent jugés ou froissés, ils n’ont qu’à aller lire ailleurs, je ne vais pas me censurer ou édulcorer mes propos pour épargner les susceptibilités de gens que je n’ai jamais vu de ma vie. Ce sont mes opinions, mes convictions. Chacun son avis, et c’est mon doit le plus absolu de l’exprimer.

3) Tu pourrais, par bonne foi, nuancer le « toi qui bois de l’alcool quand tu allaites » puisque si tu me suis tu aurais du donc savoir que c’est une bière tous les 36 du mois et qu’avec les infos que je partage au sujet de la transmission de l’alcool dans le lait il n’en reste finalement plus rien au moment de la tétée vu que je calcule soigneusement mon coup pour qu’il n’y ait aucune nocivité. Infos partagées non pas pour jouer les mères parfaites, mais juste pour informer les mamans qui se sentent en privation après plusieurs mois d’allaitement qu’elles peuvent sans aucun problème boire une bière de temps en temps en terrasse avec les copines et que ça n’aura aucun impact sur leur enfant. En guise de mère parfaite, je suis plutôt pour le coup une mère informante.

4) Si ton sentiment à la lecture de ce blog n’est autre que de te dire que je veux jouer les mères parfaites et faire de mon avis une vérité (ce qui est bien hypocrite puisque je parle toujours au JE dans les billets qui racontent mon mode de vie, donc je parle bien des choix que JE fais personnellement pour MA famille, tout comme tu viens de me décrire ceux que TU fais pour TA famille), si les publications te dérangent au point de te dire que ça ne te convient pas, j’ai une question: pourquoi continuer à venir te faire du mal ici? Pourquoi lire? Il y a des tas d’autres blogs de mères qui ne sont pas orientés information sur l’enfant et maternage proximal, je t’invite à les rejoindre.

5) Ton commentaire ne sera évidemment pas supprimé. Vous me faites rire à sans cesse jouer les victimes de WM :) Encore une fois plutôt que de perdre du temps à rester ici, pourquoi ne pas lire ailleurs? Ca vous évitera de devenir finalement agressif parce que je ne veux pas me ranger à vos avis ou édulcorer le mien, et ainsi de voir vos commentaires effectivement supprimés. Je suis mal à l’aise avec certaines idées politiques, et bien je ne les fréquente pas, et je ne demande pas aux gens d’en changer juste parce que moi ça me dérange. Je passe mon chemin et je discute avec des gens qui me ressemblent, c’est simple.

Il n’y a pas de perfection qui tienne dans mon discours, et ne m’envoient ce mot que ceux qui restent ici en se sentant mal avec mon mode de vie et les choix que j’ai faits pour mon enfant, et qui plutôt que de passer leur chemin préfèrent venir m’envoyer une petite pique de mépris pour me punir, peut-être, d’avoir un certain mode de vie ou d’assumer jusqu’au bout ces choix de vie. Je n’ai jamais prétendu être une mère parfaite. On a encore le droit de parler de ce qui nous tient à coeur, de discuter de la parentalité, et d’informer sur ces questions en brisant les tabous sans pour autant être taxés de parents parfait. C’est tout le but du billet d’ailleurs. Il faut arrêter avec ce mot qui ne veut RIEN dire.

Bonne journée.

Swinka dit :

Bonjour Magali,

1) je te cite « si il y a plus de 2000 personnes qui te suivent et qui peuvent normalement réagir à tes articles se n’est plus une page si personnel ! » .. pardon mais.. mdr!!! je crois que tu n’as pas saisi le sens de « personnel » .. mais bref..

2) je ne répondrai pas mieux que WM, mais lire ton commentaire me fait surtout me poser la question: Pourquoi frappes-tu tes enfants? (definition Larousse du verbe frapper: « Donner un ou plusieurs coups sur quelque chose, taper dessus ») T’es-tu déjà posé la question de « pourquoi ça serait normal et juste de les frapper »???? t’es-tu déjà demandé pourquoi, si un flic te gifle parce que t’as grillé un feu rouge (donc t’as fais une bêtise donc sanction) tu te sentiras humiliée et tu as le droit de porter plainte, parce que C’EST INTERDIT, et d’ailleurs tu serais super choquée que le flic fasse ça, et pourquoi quand tu frappes ton enfant pour une bêtise qu’il a fait, là par contre c’est soit-disant « bénéfique »??? Lui ça ne l’humilie pas? Lui ça lui fait du bien???

Moi ça me scie de lire des parents défendre le fait de frapper!! Faut vraiment pas se poser de question pour trouver ça normal, je sais pas faut refuser de réfléchir et de prendre un chouilla de recul, je comprends pas comment on peut s’arrêter un instant sur la question, connecter 2 neurones et penser que « si si c’est justifiable de frapper »…. C’est pour ça que j’adore le terme de « parents conscient » pas parfait, juste conscient.. juste on s’est posé la question: « au fait, pourquoi on aurait droit de frapper juste les enfants???? »

S’il te plaît Magali, pose-toi vraiment la question….

Bonne journée!

Má ? Nhà dit :

Bon t’as pas compris WM???

3Je lis depuis quelques mois certains de tes billets et je te suis sur Facebook ;et souvent quand je te lis c’est se que je me dis celle là c’est maman parfaite ! »

Là elle vient de te dire « Ta Gueule » quoi XD

Saphaëlle dit :

HAHAHAHA Merci, merci ! Je serais donc ça ? Une mère Parfiste ? J’ADORE.

axl dit :

Bon moi je ne suis qu’épisodiquement tes post, au hasard des publications d’une parfiste de mes cops parce que je ne partage pas du tout ton mode de vie
Mais là ton post m a fait sourire de bon coeur tant il est bien écrit. Big up wm!
Moi je fais plutôt partie des 20 % et j’avoue que je commence a progresser sur la question en lisant des parfistes a droite a Gauche ( remarque que j adopte le terme, il me plait). Preuve que tes témoignages du « penser autrement »ne sont pas inutiles
Cependant je continue à trouver la comparaison du gendarme un peu idiote : la sanction pécuniaire n’a aucun sens pour les enfants, la punition pas toujours efficace et la notion du danger est inexistante. Bref on n’est pas toujours en mesure de prendre le temps de convaincre (comme lorsque ma petite loutte s’est retrouvée debout dans la voiture sur l’autoroute… Hum)
Et puis malheureusement les campagnes de sensibilisation manquent de finesse (un peu comme les commentateurs que tu cites) et certainement de moyens pour aider les parents de bonne volonté
Bon et puis il y a certainement beaucoup de jalousie chez ceux qui vous critiquent, avec une pointe d’agacement et d’incompréhension. Cela n’excuse pas tout, mais comprenez que tout le monde n’est pas en mesure de faire tout ça…

Working Mama dit :

Je suis assez d’accord avec ton commentaire :)
Et pour la fin je dirais: si c’est vraiment cela qui pousse à être toujours dans ce rapport parfait/imparfait, n’aurait-on pas meilleur jeu de sauter sur l’occasion et de dire « ok, tu fais comme ça, moi je sais pas comment faire pour y arriver, t’as pas des trucs, des pistes, des bouquins, des conseils? » Etre dans la coopération entres les parents qui voudraient changer et ceux qui sont un peu avancés sur le chemin…parce que les parents qui parviennent à mettre en pratique la VEO ne sont pas meilleurs que ceux qui voudraient bien le faire mais n’y arrivent pas encore ou pas tout à fait. On est tous sur la même route, on a tous les mêmes problématiques, c’est pas facile, pour personne. Mais comme dans une rando en groupe, il y en a toujours qui sont un peu devant, d’autres un peu derrière, chacun avance à son rythme, c’est pas pour autant que les premiers sont meilleurs randonneurs et au final tout le monde se retrouve en haut du col :)
Déjà, être conscient, c’est énorme je trouve, parce que la société n’y aide globalement pas du tout.

isa dit :

Bonjour!il y a 50 ans on disait que pour que les femmes soivent respectueuses il fallait les taper… Je vois que c est la meme chose aujourd hui mais pour les enfants… Je pense que les enfants meritent le respect car ce sont des personnes aussi,n oubliez pas. Je suis pour une parentalité positive,et des fois j ai du mal a rester calme, mais il faut un sacre travail sur soi meme pour y arriver…surtout quand on a vecu la violence (physique ou morale) c est difficile…mais on peut tous arriver si l on veut vraiment…et les enfants le méritent…construisons un monde meilleur en les ecoutant…en les respectant…

LylieM dit :

Bon, je découvre et j’adore, vous me faites une place ?! J’ai besoin d’un ptit coin comme ici, avec des parfistes :p enfin, pas que… des gens qui ne sont pas dans le jugement mais l’accompagnement … pour m’aider a » me faire bouffer par ma fille » tout ca parce que je l’écoute, essaye de la comprendre et que, comme pour tout le monde, parfois je me trompe ( et là, quand on est contre la fessée et qu’on est realiste sur le fait que là on a pas pris le bon chemin, on se fait lyncher sec et c’est pas « ta gueule » qu’on entend mais « dans ta gueule la parfaite ».

jennifer dit :

Souvent (pour ne pas dire toujours) quand on rentre en opposition avec ma façons de materner, j’ai l’impression que mon interlocuteur se justifie (cette sensation avec lebricon magali qui vient s’autoflagéler en te lisant) du pourquoi il fait autrement que moi…alors que je m’en moque éperdument.

C’est tellement plus facile de dire que ma fille est ultra cool et donc de la chance au lieu de se dire que peut être (oui peut être) ma façon d’élever (et non d’éduquer légère nuance) mes filles porte ses fruits.
Les gens quand on leur dis ce que les enfants ressentent (douleur/humiliation/colère) lorsqu’il sont taper leurs enfants, ils tombent des nue « ho mes non quand même pas c’est qu’une petite claque je leur bourine pas la gueule quand même » n’empêche que…une tape/tapette/gifle/claque… leur bute premier c’est de faire mal point et il faut en être conscient (parent conscient)tellement mieux de se voiler la face et de passer leur nerf sur plus faible que soit.

Nombre de vues: 504
Dernier Populaire