Faut-il être pauvre pour être de gauche?

L'humeur du jour > WM s'interroge
faut-il-etre-pauvre-pour-etre-de-gauche

Je vous préviens, dans cet article, je vais faire de la provoc’.

Du politiquement incorrect. Bouuuuh la grosse vilaine. Du politiquement incorrect parce que je suis énervée et parce que je vais dire (je vous préviens pour que vous puissiez partir si vous n’avez pas envie de lire de telles horreurs):

  • Que l’argent, ça peut être bien d’en avoir et d’en profiter tant qu’on en a
  • Qu’on a le droit d’être riche ET d’être de gauche, si si
  • Que j’espère bien que ma boîte et les 80 heures de boulot que j’abats toutes les semaines sous son nom me permettront un jour de gagner ma vie de manière suffisamment confortable pour ne plus avoir à faire mes comptes, pouvoir m’acheter une maison et une voiture écolos, pouvoir partir en vacances et en week-end quand j’en ai envie. Egalement, que j’espère bien un jour avoir plusieurs salariés. Le tout est en bonne voie, poursuivons les efforts!
  • Que malgré tout ça je vote tout de même à gauche, éventuellement au centre en 2012 si la dite gauche continue de faire n’importe quoi.
  • Que je ne fais pas partie des gens riches: je me dégage une paye tout à fait « classique », un peu plus élevée que le SMIC. Donc ce n’est pas ma situation que je défends dans cet article (puisque je ne suis pas riche^^) mais une réflexion sur des préjugés qui me semblent tout à fait hors de propos et qui ne contribuent qu’à diviser les gens, toute orientation politique confondue.
  • Que les différents « On » que vous trouverez ici et là désignent tout le monde et toutes les convictions: droite, centre, gauche (pardon mais j’ignorerai les extrêmes).

Allez, c’est parti!

Je vais d’abord vous poser le contexte: ce midi, je regardais l’Edition Spéciale sur Canal+ (comme tous les midis d’ailleurs). Et bien sûr, ils ont relayé LE scandale du jour, LA polémique infernale qui défraie la chronique, et qui se résume en une seule image:

Pour ceux qui ne l’auraient pas reconnu, le monsieur à gauche avec les cheveux blancs, c’est Dominique Strauss-Kahn. A droite, sa femme Anne Saint-Clair. Et pour ceux qui ne l’auraient pas reconnue, la voiture au milieu, c’est une Porsche.

Une porsche, ou l’objet du scandale…

L’objet du scandale, parce qu’une Porsche, c’est un truc de riches. C’est vrai que ça coûte cher ces bêtes là. Elle n’est pas à lui selon les sources du Figaro, mais on s’en fout: il se déplace en Porsche et c’est tout ce qui compte. Certains élus de droite se sont empressés de réagir à ces images en insistant sur le fait qu’il était maintenant évident que le train de vie de DSK était très élevé, qu’il avait succombé aux charmes du capital, etc etc etc.

Un bon truc de riches et donc, si on en croit les idées reçues de la société française, un truc pour les gens de droite. Quoi, j’ai dit une bêtise? Ah…j’aurais mal compris alors. Il me semblait que de nos jours, les gens riches c’était les patrons. Et que, comme on a la fâcheuse tendance à mettre tout le monde dans le même sac, tous les patrons étaient riches ET de droite. Raté: je suis patron, je fais partie des classes moyennes, et je vote à gauche. Comme beaucoup d’autres patrons.

Et pourquoi on n’aurait pas le droit d’être riche ET de gauche?

Avoir de l’argent, ça ne veut pas forcément dire se mettre, automatiquement, à mépriser tout le monde. A ne plus se soucier des problèmes des autres. Ça peut peut-être juste vouloir dire qu’on a un poste à responsabilités et qu’on a le salaire qui va avec, non? DSK, il n’est pas comme n’importe quel français lambda…il est directeur du FMI. Par contre, parce qu’il est de gauche, il faudrait qu’il roule en Clio?

Dans mon entourage il y a un couple qui a (beaucoup) d’argent. Et pourtant ils votent à gauche. Ils votent à gauche de la façon la plus sincère qui soit. Et ils ont aussi un train de vie vachement sympa…belle maison avec piscine, vacances au soleil et à la montagne….Parce qu’ils votent à gauche, il faudrait que leur salaire dorme sur un compte en banque et ne surtout pas profiter des fruits de leur travail « parce que ça ferait mauvais genre »?

On en parlait l’autre jour et Madame me disait « Quand on a acheté la maison, je n’osais plus inviter les copains. J’avais peur des réactions de ceux qui gagnent moins que nous ». Et bien moi je vais vous dire, quand j’entends ça je ne me dis qu’une chose:

Mince, quoi!

Aujourd’hui, qu’on soit à droite, au centre, ou à gauche, on a plus le droit de dire aux autres que dans notre vie ça va bien, parce qu’on nous regarde de travers. « Dis donc celle là, elle est prétentieuse », j’ai entendu ça une fois après une soirée. Une fille m’avait posé plein de questions sur ma boîte, ce que ça avait changé dans ma vie etc. Je lui avais répondu que depuis l’ouverture, c’était le jour et la nuit, que j’étais bien contente de l’avoir fait, et qu’en plus ça me permettait de gagner ma vie mieux que quand j’étais salariée. J’ai appris le lendemain qu’elle m’avait trouvée « prétentieuse », et qu’elle avait dit « encore une qui vote à droite ». Et non, désolée, perdu! :P

Après réflexion, j’aurais peut-être dû dire que oui, effectivement, c’était affreux. Que je n’avais rien mangé depuis une semaine tellement ma vie était difficile. Là, peut-être que j’aurais été une fille sympa?

Aujourd’hui, qu’on soit à droite, au centre, ou à gauche, on a plus le droit d’être plus riche que quelqu’un d’autre, parce que c’est « injuste » et qu’on vit dans une société ou « Egalité » fait partie de la devise. Oui enfin bon, « Egalité » ça ne veut pas dire que tout le monde doit gagner la même chose. Ca veut dire que tout le monde devrait être traité de la même manière aux yeux de la loi et des règles qui régissent la dite société. Ca veut dire que les riches devraient être tout aussi soumis aux lois que les moins riches (ce qui est loin d’être le cas et c’est bien le problème). Ca veut dire que les riches devraient payer proportionnellement autant d’impôts que les moins riches (et là c’est clairement loin d’être le cas, et c’est clairement scandaleux).

Mais pardon. Quelqu’un qui a un poste à responsabilité, ou quelqu’un qui a fait 12 ans d’études, ou quelqu’un qui bosse 80 heures par semaine, ou les trois à la fois (pour les 80 heures, ça me concerne mais ça peut concerner n’importe qui d’autre), c’est quand même normal qu’il n’aie pas la même paye que quelqu’un qui travaille dans le système classique des 35h. Ou bien c’est moi qui hallucine?

Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit…

Je n’ai pas dit que les salaires des gens qui travaillent aux 35 heures sont suffisants. Ils ne le sont clairement pas. Aujourd’hui, tout augmente sauf les salaires. Alimentation, logement, énergie, essence, assurances, loisirs… à moins de gagner plus de 3000 euros par mois on tire très très vite la langue.

Je n’ai pas dit non plus qu’il fallait étaler ses revenus et son train de vie partout sous prétexte qu’on a pas volé ce qu’on gagne. Il y a un minimum de décence à avoir, par respect pour ceux qui, eux, n’ont pas droit à ces choses là.

Mais franchement, rouler en Porsche…quand on en est pas propriétaire en plus…il est où le problème? J’en croise des Porsches sur la route. Et des 4×4 luxe, et des berlines grand standing. Et je ne vais pas casser la figure de celui qui conduit sous prétexte qu’il est trop riche.

L’argent, c’est mal.

Du moins, à gauche. A droite, les gens sont beaucoup moins complexés avec cette histoire (un peu trop des fois, je vous l’accorde^^).

L’argent, c’est tellement mal que les personnalités de gauche n’osent même plus dire qu’ils en ont effectivement un peu plus que les autres. Parce que dès qu’un politique de gauche avoue qu’il a un petit patrimoine, il est directement soupçonné de mentir à ses électeurs. De « succomber aux charmes du capital », de défendre ses intérêts personnels. Donc l’idée c’est quoi? On fait comme à la CAF ou au CROUS? Au delà d’un certain plafond de revenus, on a plus le droit d’être de gauche?Quoi, tu gagnes 10 000 euros par mois? Allez hop, rends-moi ta carte et va voter UMP!

C’est tellement mal que ça amène Ségolène Royal, en 2009, à voyager en première classe dans le TGV puis, 5 minutes avant l’arrivée, à remonter tout le train pour descendre sur le quai depuis un wagon de 2ème classe. C’était sans compter sur le Canard Enchaîné….grillée d’entrée, la Poitevine.

Et ben moi je vais vous dire un truc

On s’en fout qu’elle voyage en 1ère. Ce qu’on veut, nous, en France, c’est des réponses. Des solutions à nos problèmes. Je préfère largement un DSK qui roule en Porsche, ou n’importe quel politique de n’importe quel bord qui vit dans une villa avec piscine et qui ne s’en cache pas MAIS qui a de vraies idées concrètes, réalisables, sensées, et bénéfiques pour le pays, plutôt qu’une Ségolène Royal qui fait croire qu’elle voyage en seconde classe « pour ne pas être prise pour une riche » et qui en 2007 affirme qu’elle fera raccompagner toutes les femmes flics chez elle le soir. Ah oui? Et avec quels sous?

Et franchement…j’ai déjà voyagé plusieurs fois en 1ère classe parce que selon les périodes et avec ma carte 12-25, c’était moins cher que la seconde! Alors comme critère de richesse, on a vu mieux quand même!

Un peu de franchise bon sang! L’argent ne fait pas le bonheur, certes, mais vous connaissez la suite aussi bien que moi:

Il y contribue fortement!

Pfiouuuuuu, ça fait du bien :P Bravo aux courageux qui seront allés au bout de ce petit coup de gueule…


VOS MESSAGES
Un commentaire
Laisser un commentaire

Greg dit :

Pas mal d’évidences là-dedans, t’as bien raison. Je fais juste quelques remarques sur des points de détail, au fil de la lecture, parce que j’ai eu une journée éreintante et j’ai la flemme ^^

– Sur le fait que la gauche fasse n’importe quoi, c’est le discours bien installé depuis des années dans des médias dont il faut rappeler qu’il sont aux ordres. Y’a même pas à discuter trois secondes, c’est un postulat de départ : la gauche n’a pas d’idées, pas de programmes, etc., alors que regardez la droite, qui pense, qui réfléchit. On se pince. Moi qui ne suis pas tendre même avec les gens en qui je peux me reconnaître si j’estime qu’ils déconnent, je trouve que c’est pour le coup assez malhonnête : la seule formation politique qui ait aujourd’hui quelque chose de concret à présenter à des électeurs, c’est le PS. On adhère ou non au programme, il ne fait pas rêver si on veut (ceci dit, si on fait rêver on se fait faucher pour délit d’utopisme et parce qu’on n’est pas sérieux, donc il faudrait savoir – m’enfin passons), on peut discuter tel ou tel point technique, mais il y a une donnée objective contre laquelle il est difficile d’aller : il y a quelque chose sur la table à partir de quoi discuter. En face, tout ce qu’il y a, c’est le vieux corpus des poncifs reagano-thatchériens que tout le monde connaît par coeur et dont on nous explique depuis 40 ans qu’ils sont la solution à tout (bah oui, regardez l’endettement et la balance commerciale mirifiques des US et de l’Angleterre, c’est vraiment ridicule – mais passons encore, j’ai pas l’temps). C’est tellement vrai que le lendemain du jour où le programme du PS a été rendu public, Copé qui se sentait un peu merdeux n’a pas trouvé mieux que de lâcher les troupes sur la possible annulation de la primaire socialiste. Pas trop de dignité surtout, ça risquerait de faire tache par les temps qui courent (Longuet, Woerth, toussa toussa… on est bien gouvernés, tiens).

– Tant que j’y suis, Copé encore : l’entendre expliquer qu’un tel est trop riche pour être de gauche, ou trop riche pour quoi que ce soit d’ailleurs, ne manque pas de sel vu son propre train de vie. Je suis le premier d’accord que celui ou celle qui est bon et qui bosse doit en avoir un retour. Pour le coup, voilà un revenu mensuel mirobolant constitué du seul cumul de mandats électifs tellement nombreux qu’il est mathématiquement impossible de les exercer tous réellement, à hauteur de plusieurs dizaines de milliers d’euros, assortis jusqu’à une époque récente d’honoraires d’une activité d’avocats d’affaires fictive (à laquelle il a dû renoncer en traînant des pieds, j’y reviendrai). Ce qui est d’ailleurs le fin du fin pour trois raisons : 1/ il est devenu avocat sans aucune étude pour cela, mais parce que les élus peuvent accéder à la profession par voie parallèle, sans formation 2/ il n’a pas vraiment travaillé dans le cabinait qui le rémunérait, mais seulement donné tout son carnet d’adresses d’élu 3/ justement, être élu en situation de responsabilité et en faire profiter des intérêts privés, surtout moyennant finances, c’est le summum de ce qu’on peut faire en matière de conflits d’intérêts pourrissant tout un système politique. Il n’a dû renoncer à ça qu’après avoir tout essayé, ce qui est la conséquence directe du pavé dans la mare de Martin Hirsch sur cette question des conflits d’intérêt. Bref, pour les leçons de morale et de vertu, on repassera.

Pour le reste, je souscris à ce que tu dis sans rien avoir de particulier à y ajouter.

PS : ah ouais, si : gaffe quand-même, à dire publiquement que tu votes à gauche, les chefs d’entreprise de ton entourage vont finir par te fuir comme la peste ;)

Greg dit :

Désolé : « cabinEt » et non « cabinAIt ». Fatigue, précipitation, les deux ?

Working Mama dit :

Merci Greg pour ce commentaire fort intéressant :)

En fait, dans le « n’importe quoi » de la gauche, je ne parlais pas du programme, mais plus de leurs petites querelles de cour d’école qui n’arrêtent pas d’affaiblir leur assise.

Regarde là, ce qu’il se passe pour les primaires: ils n’arrêtent pas de se tirer dans les pattes! Du coup ben, moi, ils me soulent et je perds confiance dans leur capacité à garder la tête froide. Si ils arrivent au pouvoir, ce ne sont pas des querelles de cour d’école auxquelles ils auront à faire face. Mais à des problèmes de grandes personnes et ils devront se serrer les coudes.

S’ils n’arrivent pas à le faire à l’échelle d’un parti, comment penser qu’ils y parviendront à l’échelle d’une nation?

Greg dit :

Comme tu ne l’avais pas précisé, je ne pensais pas que tu parlais de cette question. J’entends d’ailleurs bien la remarque. Bien sûr, il faut faire attention aux divisions, désastreuses stratégiquement.

Seulement, ma première réponse reste valable car il y a la réalité de ces querelles d’ego et ce qui s’en dit et ce qu’en fait le sérail médiatique. Ça aussi, c’est un postulat, après l’absence d’idées : « c’est la guerre des chefs au PS, bouh, faut pas voter pour eux ». Même les papiers étiquetés à gauche jouent ce jeu pourri puisqu’au lieu d’analyser les débat internes sur le projet comme devraient le faire des journalistes qui font leur métier, il faut à tout prix jeter de l’huile sur le feu en sachant que le sujet fait toujours un bon buzz. Quand tu vois que Libé passe son temps à titrer « Les primaires peuvent-elles déraper ? », t’as compris l’état d’esprit.

Working Mama dit :

Tout à fait d’accord, tu n’as pas tort. Cela dit, il n’y a pas que la presse qui relaie ça: les grands du PS se chargent de le faire tout seul. Suffit de voir comment les Strauss-Kahniens (ça s’écrit comme ça?^^) tirent à boulet rouges sur Hollande depuis qu’il grimpe dans les sondages…c’est lamentable. Et ça, je ne l’ai pas lu dans les papelards: je les ai entendus de mes oreilles et vus de mes yeux sur Inter ou sur Canal, avec des phrases issues de leurs propres bouches…

Donc bon, j’attends de voir. J’attends de voir ce qu’il va se passer si DSK se déclare effectivement. Aujourd’hui ils disent tous, ou presque: « s’il se présente, je me retire, c’est lui qui doit porter le projet ». Mais parallèlement plus le temps avance plus il y a de candidats…

Je ne crois que ce que je vois^^. Wait and See, donc…

Mademoizelle Zon dit :

Je ne sais pas ce que tu fais dans lavis Greg, mais moi aussi je suis chef d’entreprise et moi aussi je vote à gauche… Comme quoi hein ! :°

Mademoizelle Zon dit :

Dans la vie ! Pffffiou, vais me coucher… :s

Working Mama dit :

Pas de panique Alizon, mon frère faisait une private joke^^. Sinon, c’est un feignant de thésard en Histoire :P

Et z’êtes fatigués tous les deux vi, huhuhu^^

Greg dit :

Exact, ne rien y voir de plus qu’un clin d’oeil perso. J’ai rien contre les chefs d’entreprise, qu’on se le dise – d’ailleurs je ne demanderais pas mieux que de tenter un jour l’aventure, pour plein de raisons, mais il faudrait un projet qui tienne la route et ce n’est pas vraiment le cas aujourd’hui.

Quant à ce que je fais dans la vie, j’ai été enseignant-chercheur (parasite, quoi, en France) ces cinq dernières années ; j’ai arrêté temporairement l’enseignement cette année pour pouvoir finir ma thèse : retour à la vie étudiante, en somme.

Working Mama dit :

Non mais quelle feignasse :P

Greg dit :

‘tain tu m’étonnes, le pauv’ Poujade doit ronger le frein qu’il n’a plus dans sa tombe :razz:

Mademoizelle Zon dit :

Mé je paniquais pas du tout ! J’avais bien saisie la taquinerie ! ;D
Ravie défaire ta connaissance M. Greg !

Mademoizelle Zon dit :

Ben ça me fait du bien à moi aussi ! ;D
Tout à fait d’accord avec toi… Et je te tire mon chapeau pour assumer aussi bien tes convictions et surtout les partager !
Bonne soirée @+

Working Mama dit :

Merci Alizon :P

C’est pour ça que j’annonçais la couleur dès le début de l’article, pour que les gens sachent à quoi s’attendre s’ils décidaient d’aller plus loin dans leur lecture. Je râle et j’assume, huhuhu^^.

Bonne soirée à toi aussi ;)

meliso dit :

l’avantage c’est que moi, vu que je suis de droite, je peux assumer mon train de vie et mon pognon. Le seul problème concernant ce dernier point : j’en ai pas !!! MDR

Working Mama dit :

Hello Sophie :-)

J’adore tes commentaires, ils sont toujours super drôles :P

Continues comme ça^^

meliso dit :

c’était une façon humoristique d’approuver ton point de vue : les étiquettes je n’adhère pas, ce qui compte c’est les actions qu’on entreprend, sa façon de mener sa barque, pas son appartenance à telle ou telle catégorie. ;)

mm dit :

Il faut bien se justifier, je suis d »accord que dans notre pays on ne doit pas se montrer riche, c’est très mal vu, mais à qui la faute ? Regardez bien qui a instauré ce climat détestable ? Les critiques dignes des hurlements de singes hurleurs sur les « Riches » responsables de tous les maux. Continuez à voter pour ces gens là, bientôt vous vous déguiserez en pauvres pour de bon.

Greg dit :

C’est beau la méthode Koué… Combien de temps la gauche a-t-elle été en responsabilité depuis 1945 ? Voilà, je me disais aussi. La réalité, c’est que la France est culturellement un pays bien de droite, gouvernée à droite ou au moins au centre-droit sauf par parenthèses (et encore, d’aucuns diraient que depuis 1983, la gauche façon PS acquise au libre-échange et à l’économie de marché n’a plus grand-chose qui la distingue de la droite – m’enfin passons). Donc le discours de nos gouvernants est traditionnellement un discours de droite et cela n’empêche pas que ce climat d’hostilité à l’égard d’une frange des plus aisés existe… J’en conclus personnellement que « les gens » sont capables de se rendre compte qu’il y quelque chose qui merde quelque part dans le système.

Mais le principal problème soulevé par le message de mm, c’est la question de la pertinence d’une idée centrale du capitalisme et qui est un pilier du discours des idéologues de droite : « laissez le sommet de la pyramide s’enrichir, cette richesse ruissellera vers les étages inférieurs ». Ben oui, mais c’est bien sûr ! Franchement, pour oser soutenir en 2011, après tant de décennies de crises annuelles et de chocs trimestriels directement imputables à la dérégulation systématique de tout et de tout le monde, que ça marche, et que c’est parce que le bas de la pyramide ne l’a pas compris que ça merde régulièrement, il faut être un des gagnants du système… ou alors ne pas beaucoup réfléchir, l’un n’excluant pas l’autre. Einstein disait : «La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi !» On ne peut pas mieux résumer.

Et puis, on pleurera sur le sort des « pauvres riches » quand la France ne sera plus le 3e pays d’accueil des millionnaires du monde, derrière les USA et le Japon. Pour un pays à la fiscalité teeeeeellement confiscatoire, c’est pas si mal, non ? Confiscatoire surtout pour les moins aisés, c’est vrai, puisque le salarié à 1300€ mensuels paie plus proportionnellement qu’une fortune comme Liliane Bettencourt (exemple choisi tout-à-fait au hasard, hein).

Je reconnais cependant que la politique et l’économie façon café du commerce, c’est plus reposant :razz:

Laurent dit :

Je ne sais pas si cet exemple de DSK au tout début du blog est véritablement un exemple… Ce que nous savons tous, c’est que DSK aime l’argent et il a bien raison, qu’il profite. Par contre ce que la plupart d’entre ne savons pas c’est que DSK veut représenter les valeurs de la gauche en ayant été le maire de Sarcelle et habitant Neuilly sur Seine, BRAVO LE DEMAGO!
A bon entendeur.

Working Mama dit :

Bonjour Laurent. J’étais passé à côté de ce commentaire, désolée pour le retard de réponse. Franchement je n’adhère pas à tes propos, cf mon article. Il faudrait quoi, donc, pour être de gauche et ne pas être démago? Vivre dans un HLM? Je ne vois pas bien en quoi cela ferait avancer le schmilblick?

Convictions et train de vie ne doivent pas être mélangés, et ne sont pas incompatibles. D’autant que l’argent dont on parle ici relève de la sphère privée, et chacun fait ce qu’il veut de son argent. Tant qu’il n’est pas issu des poches des contribuables, DSK peut bien claquer tout le fric qu’il veut, ça le regarde.

A ce moment là tous les politiques de gauche sont démagos. Parce que tous les politiques de gauche ont bien plus d’argent que le commun des mortels, faut pas rêver. Est-ce pour autant qu’ils n’ont pas de réelles convictions sociales? Non.

Merci de ta participation ;)

G.Mike dit :

Pas besoin de débattre de ça en Belgique, on n’a pas de gouvernement… Ici, nos politiciens battent des records !

Working Mama dit :

C’est fou ce qu’il se passe dans ton pays. Le plus fou, c’est que le peuple n’a pas l’air de s’en porter trop mal? Enfin c’est ce qui ressort des sujets qui passent en France sur la question…est-ce que c’est vrai? Ca m’interesserait d’en causer avec toi un de ces jours, j’aimerais bien faire un article sur cette question.

Nombre de vues: 406
Dernier Populaire