Maman courage : comment aider son enfant à surmonter un deuil

Enfant 3-7 > Grossesse et enfants

Le deuil chez l’enfant est très différent du deuil chez l’adulte. Comment aider votre enfant à surmonter un deuil ? Comment comprendre ce qu’il ressent ? 
Le ciel vous est tombé sur la tête. Vous venez de perdre un être cher, et le pire dans tout cela c’est de faire face à la peine de votre enfant. Comment surmonter un deuil en famille ? Comme fonctionne le deuil chez l’enfant ? Nos conseils pour comprendre ce qu’il vit et pour savoir comment l’aider à surmonter ce deuil à sa manière. 

Le deuil chez l’enfant

Il faut comprendre que l’esprit de l’enfant ne fonctionne pas du tout comme celui d’un adulte. Mais que ce n’est pas pour autant que l’on doit dire à son enfant des choses telles que : “tu comprendras quand tu seras grand”.

Le deuil chez l’enfant est une étape extrêmement traumatisante, et s’il n’est pas correctement pris en charge il peut avoir, 20 ou 30 ans plus tard, un effet de bombe à retardement psychologique.

Il est très important de ne pas cacher votre propre peine à votre enfant. Mais en même temps, il est également nécessaire de vous motiver vous même pour lui montrer que la vie continue et qu’il faut avancer vers l’avenir.

Les choses à savoir sur le deuil chez l’enfant :

  • Dans le processus de deuil, l’enfant cherche un responsable, et s’il n’en trouve pas il est possible qu’il se considère lui même comme étant responsable.
  • II vit avec la peur que les faits ne se reproduisent, et peut même s’imaginer être maudit ou penser que la mort est contagieuse.
  • Avant 8 ans, l’enfant ne comprend pas que la mort est irréversible. Il continue d’espérer le retour du parent ou du grand parent défunt.
  • L’enfant en deuil peut aller jusqu’à s’imaginer que s’il se tient bien, ou que s’il réalise certains actes, il est capable de ressusciter la personne décédée.
  • Cette blessure d’enfance restera ancrée à vie dans sa peau. Et même s’il a l’air d’aller mieux, même s’il n’en parle pas ou plus, il est très important de ne jamais faire de ce sujet un tabou.

Quelle attitude adopter pour aider votre enfant à surmonter un deuil ?

  • Rappelez bien à votre enfant qu’en aucun cas il est responsable de la mort de qui que ce soit.
  • Occupez-vous de lui, rassurez-le, soyez présent au maximum, et engagez-vous envers lui à toujours être là.
  • Expliquez-lui bien que la mort n’est pas contagieuse.
  • Apprenez à votre enfant que même si la personne est décédée, elle restera toujours vivante dans son cœur.
  • Ne faites jamais un tabou de la personne défunte (même si vous en souffrez vous-même).
  • Dites toujours la vérité. Si vous ne le faites pas, votre enfant s’inventera sa propre vérité, ce qui peut être désastreux.
  • Laissez-le participer aux funérailles. Là encore, si votre enfant n’y participe pas, il est possible qu’il s’imagine un scénario de retour de l’être perdu.
  • Parlez des bons souvenirs. Aidez votre enfant à se remémorer les bons moments afin qu’il puisse conserver ses souvenirs.
  • Rappelez-lui régulièrement que vous l’aimez et à quel point celui qu’il a perdu l’aimait également. 

Il est très difficile de surmonter un deuil, et selon vos croyances le fait de parler à votre enfant de la vie après la mort peut l’aider à broyer un peu moins noir. Les spécialistes de la communication avec l’au delà peuvent vous aider vous-même à comprendre certaines choses pour faire votre propre deuil. Il est néanmoins déconseillé de faire participer votre enfant à ces consultations, il n’est probablement pas nécessaire de vous expliquer pourquoi.

VOS MESSAGES
0
Laisser un commentaire

Nombre de vues: 398
Dernier Populaire